Page:Vauban - Traité des sièges et de l’attaque des places.djvu/175

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


uns puces. i/,5 ` Le signal se pourra faire par·un drapeau qu’on 5,,,,,,,,, ` élèvera sur la pointe des logemens du chemin cou- p::Èé':l::;__ vert,enlieu où il puisse être vu de toutes les bat- f:;f°:ff";,] teries à même temps et des logemens , observant de "°' "'"'“‘· · faire ôter tous les autres.·Moyennant quoi, tout A étant-prêt, les fusils passés ·Cl1tIC les Sacs à terre , prêts à faire feu , ils attendront en silence le signal i qui sera de hausser le drapeau quand ilfaudra faire feu, et de- le baisser quand on le voudra faire ces- ser. Cela préparé dela sorte, et les brèches en l’état ` désiré, on fera monter deux ou trois sapeurs dans ' la brèche , non vers la pointe, mais sur la droite i et la gauche, joignant les endroits ou finira la rup- ture des murs du côté des épaules ,· ou il se fait k pour l’ordinai1·e un couvertentre la partie du re- vêtement qui demeure sur pied, et celle qui tombe. ' Ces deux ou trois sapeurs se 'mettent dans ces Mmmm couverts et tirent les décombres en bas en —remon- P3'; ‘;:Pî:;;_ tant vers le haut , ils feront place pour eux et pour ¤f¤*·_ deux ou trois autres qu’on y fera monter, avec- or- dre à tous de s’en;revenir quand l’ennemi se met- ` C tra en devoir de les en chasser; auquel cas , aussi- — tôt qu? ils enseront dehors, il faudra faire lesigna] , et les_ batteries de toutes espèces et les logemens, _ faisant leur devoir, il est sûr que l’ennemi n’y de- meurera pas long;-temps et qu’il.en sera bientôt à ` écarté. , ` V Ã, ,` Sitôt gu’0n·s’cn apercevra., il faudra baisser-le rl? drapeau et faire remonter les sapeursqui , repre•· 1 , _ IO '