Page:Verne - Histoire des grands voyages et des grands voyageurs, Hetzel, 1870, tome 1.djvu/281

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


De son mariage avec dona Isabelle Sodré, fille de Jean de Resende, provéditeur des fortifications de Santarem, naquirent plusieurs enfants, et notamment Vasco, qui, le premier, gagna l’Inde en doublant le cap de Bonne-Espérance, et Paul, qui l’accompagna dans cette mémorable expédition. On sait que Vasco da Gama vit le jour à Sinès, mais on n’est pas fixé sur la date de sa naissance. 1469 est l’époque ordinairement admise, mais outre que Gama eût été bien jeune (il n’aurait eu que vingt-huit ans) lorsque lui fut confié l’important commandement de l’expédition des Indes, on a découvert il y a une vingtaine d’années, dans les archives espagnoles, un sauf-conduit accordé en 1478 à deux personnages nommés Vasco da Gama et Lemos pour passer à Tanger. Il est peu vraisemblable qu’un tel passeport eût été donné à un enfant de neuf ans, ce qui reporterait plus en arrière la date de naissance du célèbre voyageur.

Il semble que, de bonne heure, Vasco da Gama ait été destiné à suivre la carrière de la marine, dans laquelle s’était illustré son père. Le premier historien des Indes, Lopez de Castañeda, se plaît à rappeler qu’il s’illustra sur les mers d’Afrique.

On sait même qu’il fut chargé de saisir dans les ports du Portugal tous les navires français qui s’y trouvaient mouillés, en représailles de la capture d’un riche galion portugais revenant de Mina, faite en pleine paix par des corsaires français.

Cette mission n’avait dû être confiée qu’à un capitaine actif, énergique et connu par ses hauts faits. C’est