Page:Vidocq - Les Voleurs - Tome 1.djvu/41

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée

années précédentes, rencontré à la foire de Beaucaire, MM. Suage et Compagnie. C’est avec douleur que nous vous apprenons que M. Suage est tombé subitement malade deux jours avant l’époque de son départ. Le médecin que nous avons appelé nous a annoncé qu’il craignait la fièvre cérébrale. Il a ordonné les sangsues et une saignée, ce qui d’abord a beaucoup calmé le malade. Le mieux s’est maintenu deux jours, mais l’arrivée inopinée de M. Duval, son parrain, a produit sur lui une telle sensation, qu’il a éprouvé un redoublement de fièvre. Le mal est devenu si intense, qu’il bat la cam-


Erreur de référence : Des balises <ref> existent pour un groupe nommé « ⅹⅼ », mais aucune balise <references group="ⅹⅼ"/> correspondante n’a été trouvée, ou bien il manque une balise fermante </ref>