Page:Ville - Au Klondyke, 1898.djvu/161

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
163
la révolte
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

— Acceptera-t-il ?

— Dame ! à moins qu’il ne préfère rester ici.

— Et si, de retour en France, il nous dénonce ?

— Sois bien tranquille à cet égard. S’il accepte franchement la situation, il partagera avec nous et sera notre complice ; si, au contraire, il fait la grimace, il n’ira pas jusqu’en France.


Ville - Au Klondyke, 1898 (Images).djvu


Et d’un geste menaçant, le Gascon souligna ces derniers mots.

— Allons, dit le Marseillais, c’est entendu. Mais quand ferons-nous le coup ?

— Demain soir.

— À quelle heure ?