Page:Villiers de L’Isle-Adam - Axël, 1890.djvu/112

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.



Le Commandeur, souriant

D’un événement… extraordinaire ?


Herr Zacharias

Oui.


Le Commandeur

Je n’ai jamais rien vu d’extraordinaire sous le soleil, herr Zacharias ! — Excepté…

Soudain, comme frappé d’un lointain souvenir, il tressaille, regarde fixement le vieil intendant et demeure un instant sans parler. — Puis, d’une voix changée et grave :

Commence.

À ce mot, herr Zacharias extrait de sa houppelande une carte militaire et divers papiers qu’il déplie silencieusement, puis étale sur la table, aux regards du commandeur d’Auërsperg.