Page:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome15.djvu/221

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CHAPITRE IX.

LE PRINCE DE CONTI FORCE LES PASSAGES DES ALPES.
SITUATION DES AFFAIRES D’ITALIE.


(15 mars[1] 1774) Louis XV, au milieu de tous ces efforts, déclara la guerre au roi George II, (26 avril) et bientôt à la reine de Hongrie[2], qui la lui déclarèrent aussi dans les formes. Ce ne fut, de part et d’autre, qu’une cérémonie de plus ; ni l’Espagne ni Naples ne déclarèrent la guerre, mais ils la firent.

Don Philippe, à la tête de vingt mille Espagnols dont le marquis de La Mina était le général, et le prince de Conti[3], suivi de vingt mille Français, inspirèrent tous deux à leurs troupes cet esprit de confiance et de courage opiniâtre dont on avait besoin pour pénétrer dans le Piémont, où un bataillon peut, à chaque pas, arrêter une armée entière, où il faut à tout moment combattre entre des rochers, des précipices et des torrents, et où la difficulté des convois n’est pas un des moindres obstacles. Le prince de Conti, qui avait servi en qualité de lieutenant général dans la guerre malheureuse de Bavière, avait de l’expérience dans sa jeunesse.

Le premier d’avril 1744, l’infant don Philippe et lui passèrent le Var, rivière qui tombe des Alpes, et qui se jette dans la mer de Gênes au-dessous de Nice. Tout le comté de Nice se rendit ; mais pour avancer il fallait attaquer les retranchements élevés près de Villefranche, et après eux on trouvait ceux de la forteresse de Montalban, au milieu des rochers qui forment une longue suite

  1. L’édition originale (1768, in-8°), une édition séparée (1769, in-12), portent 15 mai. L’édition in-4° dit 13 mai. L’édition encadrée (1775) ne donne point de date ; mais la date de 26 avril, qui se rapporte à un événement qui ne vient qu’après, prouve qu’au lieu de mai on doit lire mars. La date du 15 mars est donnée par le Journal du règne de Louis XV, et le Mercure de mars 1744 qui contient l’Ordonnance portant déclaration de guerre. (B.)
  2. Voltaire ne fut pas étranger à cette déclaration de guerre. Chargé par la cour de Versailles d’aller trouver le roi de Prusse pour l’engager secrètement à renouer l’alliance française, il apprit de ce roi que l’obstacle à l’alliance venait de la faiblesse qu’avait eue Louis XV de ne pas déclarer la guerre à l’Angleterre. Voltaire revint à Paris, rendit compte de son voyage. Au printemps suivant Louis XV déclarait la guerre à George, et, vingt jours après cette déclaration, Frédéric renouait avec la France. (G. A.)
  3. Louis-François, né en 1717, mort le 2 auguste 1776.