Page:Walch - Anthologie des poètes français contemporains, t2, 8e mille.djvu/179

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


JULES CARRARA

Bibliographie. — Prose : Heures intellectuelles (Eggimann, Genève, 1894). — Poésie : Pointes de mai, ouvrage couronné par l’Académie des Muses santoaes, à Royan (1882) ; — L’Art d’avoir vingt ans, ouvrage couronné par l’Académie des Muses santones (1883) ; — La Lyre, ouvraire couronné par l’Académie des Muses santones, 1886 (Lomerrc, Paris, 1S8T) ; — Sur le chemin de la vie, ouvrage couronné par la Société havraise d’études diverses, 1898 (Recueil des publications de la Société havraise d’études diverses, le Havre, 1899) ; — Ode à Victor Hugo pour le centenaire du poète (1902).

M. Jules Carrara a collaboré à divers journaux et périodiques.

M. Jules Carrara, né à Genève le 14 décembre 1859, d’un père italien et d’une mère vaudoise, a fait ses études à l’université de cette ville. De 1887 à 1393, il a enseigné le grec et le latin au collège supérieur de Morges ; puis, de 1893 à 1900, la littérature française à l’Ecole normale de Lausanne. Il est aujourd’hui professeur de langue et de littérature française au Gymnase de la Chaux-de-Fonds.

M. Jules Carrara a fait des vers dès le collège. En 1882, l’Académie des Muses santones, à Royan, décernait une médaille d’argent à ses Poèmes de mai ; l’année d’après, une médaille de vermeil k son. Art d’avoir vingt ans, et enfin, en 1886, le premier prix à sa Lyre, • œuvre originale, d’un souffle puissant, d’une inspiration élevée, où l’on trouve un talent en pleine possession de lui-même, et où l’idée, toujours haute, revêt une forme artistique achevée… » (Adolphe Ribalx.) En 1898, la Société havraise d’études diverses accordait la médaille d’or à son délicieux recueil : Sur le chemin de la vie.

M. Jules Carrara est un fervent romantique.