Page:Walter - Voyage autour du monde fait dans les années 1740, 1, 2, 3, 4, 1749.djvu/177

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Mais dans le tems, que plein de ces idées, il se pressoit le plus qu’il pouvoit pour gagner le rendez-vous de l’Ile de Socoro, et ensuite celui de Baldivia, il eut connoissance de terre, le 14 de Mai vers les 47° de Latitude Méridionale. Il fit tout ce qu’il put pour s’en éloigner, et dans les mouvemens qu’il se donna pour hâter la maneuvre nécessaire pour cet effet, il eut le malheur de tomber de l’Echelle de poupe, et de se démettre l’épaule. Cet accident mit le Capitaine hors d’état d’agir, et n’avança pas la maneuvre ; outre cela le Vaisseau étoit extrêmement délabré, ainsi l’Equipage ne put jamais lui faire gagner le large ; bien loin delà il dériva de plus en plus vers la Côte, et le lendemain à la pointe du jour il toucha sur une roche cachée, et peu après échoua entre deux petites Iles, à la portée du fusil du rivage.

Le Vaisseau resta entier assez longtems, et l’équipage pouvoit facilement se sauver et gagner la Terre ; mais le désordre s’y mit, et plusieurs d’entre eux, au lieu de penser à leur sureté, et de faire attention au triste état où ils étoient réduits, se mirent à piller, et s’armant des prémières armes qu’ils trouvèrent sous leur main, ils menacèrent de mort quiconque oseroit s’y opposer. Leur fureur s’augmenta encore, par les liqueurs qu’ils trouvèrent à bord, et dont ils s’enivrèrent à tel point, que quelques-uns tombèrent entre les ponts, où l’eau entroit déja, et s’y noyèrent, étant hors d’état de s’en retirer et de gagner les endroits qui étoient encore à sec. Le Capitaine fit de son mieux, pour emmener tout son Equipage à terre, mais il fut obligé d’abandonner ces Mutins, et de suivre ses Officiers et ceux qui furent assez sages pour obéir à ses ordres. Il eut encore la bonté de renvoyer les Chaloupes à bord, et de faire presser ceux qui y étoient restés de penser à leur propre conservation ; mais ses exhortations furent inutiles. Le lendemain, il fit une espèce de tempête, et le Vaisseau paroissant prêt à se briser, les Mutins commencèrent à s’appercevoir du péril qu’ils couroient et à souhaiter d’aller à terre. Leur fureur pourtant ne diminua pas pour cela, car comme la Chaloupe ne venoit pas aussi vite qu’ils le souhaitoient, ils pointèrent une pièce de Canon de 4 livres de balle qui étoit sur le demi-pont, contre la Hute où le Capitaine étoit logé, et tirèrent deux coups dont les boulets passèrent justement au-dessus de cette Hute.

On peut juger par cet échantillon de l’anarchie, et du désordre qui régnèrent parmi ces gens dès qu’ils eurent tous gagné la terre. Ils s’étoient mis en tête que toute autorité des Officiers cessoit par la perte