Quartier latin

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chez Léon Vanier, éditeur (p. 53-54).


QUARTIER LATIN



Dans le bar où jamais le parfum des brévas
Ne dissipa l’odeur de vomi qui la navre
Triomphent les appas de la mère Cadavre
Dont le nom est fameux jusque chez les Howas.

Brune, elle fut jadis vantée entre les brunes,
Tant que son souvenir au Vaux-Hall est resté.
Et c’est toujours avec beaucoup de dignité
Qu’elle rince le zinc et détaille les prunes.


À ces causes, son cabaret s’emplit, le soir,
De futurs avoués, trop heureux de surseoir
Quelque temps à l’étude inepte des Digestes ;

Des Valaques, des riverains du fleuve Amour
S’acoquinent avec des potards indigestes
Qui s’y viennent former aux choses de l’amour.