Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Traduction par Germain Garnier, Adolphe Blanqui.
tome I
Guillaumin.

TABLE DES MATIÈRES

Livre Ier.

Des causes qui ont perfectionné les facultés productives du travail, et de l’ordre suivant lequel ses produits se distribuent naturellement dans les différentes classes du peuple 
 6
Chapitre I. De la division du travail 
 6
Chapitre II. Du principe qui donne lieu à la division du travail 
 18
Chapitre III. Que la division du travail est limitée par l’étendue du marché 
 22
Chapitre IV. De l’origine et de l’usage de la monnaie 
 28
Chapitre V. Du prix réel et du prix nominal des marchandises ou de leur prix en travail et de leur prix en argent 
 37
Chapitre VI. Des parties constituantes du prix des marchandises 
 65
Chapitre VII. Du prix naturel des marchandises, et de leur prix de marché 
 73
Chapitre VIII. Des salaires du travail 
 84
Chapitre IX. Des profits du capital 
 119
Chapitre X. Des salaires et des profits dans les divers emplois du travail et du capital 
 132
Section I. 
Des inégalités qui procèdent de la nature même des emplois 
 134
Section II. 
Inégalités causées par la police de l’Europe 
 157
Chapitre XI. De la rente de la terre et du fermage 
 186
Section I. 
Du produit qui fournit toujours de quoi payer une rente 
 190
Section II. 
Du produit qui tantôt fournit et tantôt ne fournit pas de quoi payer une rente 
 207
Section III. 
Des variations dans la proportion entre les valeurs respectives de l’espace de produit qui fournit toujours une rente, et l’espèce de produit qui quelquefois en rapporte une et quelquefois n’en rapporte point 
 224
  
Digression sur les variations dans la valeur de l’argent pendant le cours des quatre derniers siècles. Première période 
 226
  
Deuxième période 
 249
  
Troisième période 
 250
  
Des variations dans la proportion entre les valeurs respectives de l’or et de l’argent 
 272
  
Des motifs qui ont fait soupçonner que la valeur de l'argent continuait toujours à baisser 
 278
  
Des effets différents des progrès de la richesse nationale sur trois sortes différentes de produit brut 
 282
  
Première classe 
 283
  
Deuxième classe 
 285
  
Troisième classe 
 296
  
Conclusion de la digression sur les variations dans la valeur de l’argent 
 296
  
Conclusion de la digression sur les variations dans la valeur de l’argent 
 307
  
Des effets et des progrès de la richesse nationale sur le prix réel des ouvrages de manufacture 
 313
  
Conclusion du chapitre XI 
 319
  
Tables des prix du blé, annoncées dans la digression sur les variations dans la valeur de l’argent, etc. 
 325
  
Observations du traducteur sur les tables précédentes. 
 327
  
Tableau du prix du setier de blé, mesure de Paris, pendant les XIIIe, XIVe, XVe, XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles. 
 327

Livre II.

De la nature des fonds, de leur accumulation et de leur emploi 
 333
Introduction De la division du travail 
 333
Chapitre I. Des diverses branches dans lesquelles se divisent les fonds 
 335
Chapitre II. De l’argent considéré comme une branche particulière du fonds général de la société, ou de la dépense qu’exige l’entretien du capital national 
 345
Chapitre III. De l’accumulation du capital, ou du travail productif et du travail non productif 
 410
Chapitre IV. Des fonds prêtés à intérêt 
 437
Chapitre V. Des différents emplois des capitaux 
 450

Livre III.

De la marche différente des progrès de l’opulence chez différentes nations 
 335
Chapitre I. Du cours naturel des progrès de l’opulence 
 335
Chapitre II. Comment l’agriculture fut découragée en Europe après la chute de l’Empire romain 
 474
Chapitre III. Comment les villes se formèrent et s’agrandirent après la chute de l’Empire romain 
 492
Chapitre IV. Comment le commerce des villes a contribué à l’amélioration des campagnes 
 504

Livre IV.

Des systèmes d’économie politique 
 1
Chapitre I. Du principe sur lequel se fonde le système mercantile 
 2
Chapitre II. Des entraves à l’importation seulement des marchandises étrangères qui sont de nature à être produites par l’industrie 
 31
Chapitre III. Des entraves extraordinaires apportées à l’importation de presque toutes les espèces de marchandises, des pays avec lesquels on suppose la balance du commerce défavorable 
 63
Section I. 
Où l’absurdité de ces règlements est démontrée d’après les principes mêmes du système mercantile 
 63
  
Digression sur les banques de dépôt, et en particulier sur celle d’Amsterdam 
 70
Section II. 
Où l’absurdité des règlements ce commerce est démontrée d’après les autres principes 
 82
Chapitre IV. Des drawbacks ou restitution de droits 
 63
Chapitre V. Des primes 
 101
  
Digression sur le commerce des blés et sur les lois y relatives 
 125
S I. 
Commerce intérieur 
 126
S II. 
Commerce d’importation 
 140
S III. 
Commerce d’exportation 
 143
S IV. 
Commerce de transport 
 146
Chapitre VI. Des traités de commerce 
 149
Chapitre VII. Des colonies 
 163
Section I. 
Des motifs qui ont fait établir de nouvelles colonies 
 163
Section II. 
Causes de la prospérité des colonies nouvelles 
 174
Section III. 
Des avantages qu’a retirés l’Europe de la découverte de l’Amérique, et de celle d’un passage aux Indes par le cap de Bonne-Espérance 
 211
Chapitre VIII. Conclusion du système mercantile 
 282
Chapitre IX. Des systèmes agricoles, ou de ces systèmes d’économie politique qui représentent le produit de la terre soit comme la seule, soit comme la principale source du revenu et de la richesse nationale 
 309

Livre V.

Du revenu souverain de la république 
 340
Chapitre I. Des dépenses à la charge du Souverain et de la République 
 340
Section I. 
Des dépenses qu’exige la défense commune 
 340
Section II. 
Des dépenses qu’exige l’administration de la justice 
 362
Section III. 
Des dépenses qu’exigent les travaux et établissements publics 
 375
Article I. 
Des travaux et établissements propres à faciliter le commerce de la société 
 376
S I. 
De ceux qui sont nécessaires pour faciliter le commerce en général 
 376
S II. 
Des travaux et établissements qui sont nécessaires pour faciliter quelque branche particulière de commerce 
 385
Article II. 
De la dépense qu’exigent les institutions pour l’éducation de la jeunesse 
 419
Article III. 
Des dépenses qu’exigent les institutions pour l’instruction des personnes de tout âge 
 449
Article IV. 
Des dépenses nécessaires pour soutenir la dignité du souverain 
 479
  
Conclusion 
 480
Chapitre II. Des sources du revenu général de la société ou du revenu de l’État 
 482
Section I. 
Des fonds ou sources du revenu qui peuvent appartenir particulièrement au souverain ou à la république 
 482
Section II. 
Des impôts 
 496
Article I. 
Impôts sur les rentes de terres et loyers de maisons 
 502
S I. 
Impôts sur les rentes de terres 
 502
  
Des impôts qui sont proportionnés au produit de la terre, et non au revenu du propriétaire 
 515
S II. 
Impôts sur les loyers de maisons 
 520
Article II. 
Impôts sur le profit ou sur le revenu provenant de capitaux 
 530
  
Impôts qui portent particulièrement sur les profits de certains emplois 
 537
Supplément aux articles I et II. 
Impôts sur la valeur capitale des terres, maisons et fonds mobiliers 
 545
Article III. 
Impôts sur les salaires du travail 
 552
Article IV. 
Impôts qu’on a intention de faire porter indistinctement sur toutes les différentes espèces de revenus 
 559
S I. 
Impôts de capitation 
 560
S II. 
Impôts sur les objets de consommation 
 562
Chapitre III. Des dettes publiques 
 608
  
Appendice 
 667
  
Table des monnaies, poids et mesures, etc. 
 669
fin de la table.