Mozilla.svg

Recueil des lettres missives de Henri IV/1578/22 mars ― À mon cousin monsieur de Dampville

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



1578 — 22 mars.

Orig. – B. R. Fonds Béthune, Ms. 8715, fol. 49 recto.


À MON COUSIN MONSR DE DAMPVILLE,

MARESCHAL DE FRANCE, GOUVERNEUR ET LIEUCTENANT GENERAL POUR LE ROY, MON SEIGNEUR EN LANGUEDOC

Mon Cousin, Le syndic general du pays de Languedoc, assisté des consuls et syndics particuliers des villes et dioceses de Carcassonne et de Limoux, me sont venus remonstrer que, oultre la ville d’Avignonet et les lieux de Lauraguel[1] et Campuivre que je fis dernierement remettre sous l'obeissance du Roy mon seigneur, l’on detient encores le lieu de Maigre[2], prins en mesme temps, et aussy le lieu de Siran[3] au dioceze de Narbonne, qu’ils ont prins depuis. Et par ce que sont choses toutes tellement contraires à ma volonté et intention, et que, comme vous avés peu veoir, par ceste experience et aultres miens deportemens, de quel zele et affection je procede pour faire observer l’edict de pacification sans y obmettre chose dont je me puisse adviser ; en attendant le partement de mon cousin, monsr le vicomte de Turenne, pour s’acheminer devers vous afin d’establir toutes choses en vostre gouvernement, ainsy qu’est porté par le dict edict, et pour couper chemin promptement à ceste contravention et aux maulx qui s’en peuvent ensuivre, à la requisition des dicts syndics, j’ay faict despescher commission au sr de Constant pour se transporter sur les dicts lieux, et iceulx faire remettre incontinent dans leur premier estat, et deslibvrer par mesme moyen tous les prisonniers qui y pourront avoir esté faicts, soubs l'asseurance que j’ay, que vous depputerés un aultre gentil-homme des vostres, pour aller faire le semblable incontinent, pour le regard des lieux et des pays que les Catholiques ont prins sur ceulx de la Religion. Et par ce moyen, à l’arrivée de mon dict cousin de Turenne, vous n’aurés peine que d’effectuer et establir le dict edict, à quoy je suis entierement disposé de ma part, comme je l’ay desclaré plus expresseement aux dicts sindics, et le sçait le Createur : lequel je prye, mon Cousin, qu’il vous donne bonne et longue vie. De Foix, ce xxije mars 1578.

Vostre bien bon cousin et asseuré amy,
HENRY.


  1. Petite ville du diocèse de Narbonne, près de Carcassonne.
  2. Dom Vaissète appelle Maigriès ce petit fort. C'est probablement Magrie dans le département de l’Aude, arrondissement et canton de Limoux.
  3. Aujourd'hui commune du département de l’Hérault, arrondissement de Saint-Pons, canton d’Olonzac.