75%.png

Recueil des lettres missives de Henri IV/1584/29 août ― À monsieur Jacques de Marion

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



1584. — 29 août.

Orig. — Arch. de M. Melchior de Marion-Gaja, de Castelnaudary. Copie transmise par M. Moquin-Tendon, professeur à la faculté des sciences de Toulouse.


À MONSR JACQUES DE MARION,

COMMANDANT DE MONTREAL.

Monsr de Marion, Je sçay bien la peine qu’il y a de contenir des hommes tels que ceulx que vous avez à Montreal[1]. Mais sy trouvé-je bien estrange que vous leur permettiez de courre le plat pays, comme je sçay qu’ils ont faict puis nagueres jusques auprés le Limoux, et qu’ils s’en sont retournés, les armes à descouvert. Tenez la main, je vous prye, que cela ne soit plus permis, pour les reproches qui s’en peuvent ensuivre, et prenez garde surtout qu’on ne travaille en façon quelconque ceulx qui vivent paisiblement en la ville de Brugairolles, en tant que mon service vous est recommandé. Et m’assurant que vous vous reglerez selon mon intention, je prieray Dieu vous avoir, Monsr de Marion, en sa saincte et digne garde. À Montauban, ce xxixe jour d’aoust 1584.

Vostre bien assuré amy,


HENRY.


  1. Cette petite ville du Languedoc est aujourd’hui un chef-lieu de canton du département de l’Aude.