Recueillements poétiques/À M. de Lamartine, sur son voyage en Orient, en 1833, par M. Bouchard

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Recueillements poétiques
Œuvres complètes de LamartineChez l’auteurtome 5 (p. 499-501).

 
Sous le vent frais qui déroulait sa voile
Il est parti vers ces bords éclatants,
Terre promise où brille son étoile,
Et que son âme espéra si longtemps.
Brise des mers, sois douce et parfumée !
Flots, calmez-vous ; ciel, sois toujours serein !
Reverdissez, cèdres de l’Idumée ;
Dieu soit en aide au pieux pèlerin !



Sur cette Grèce au brûlant territoire,
Jette, ô poëte, un rayon d’avenir.
Là chaque pierre est un feuillet d’histoire ;
Là chaque pas presse un grand souvenir.
On reconnaît les descendants d’Alcide
Dans son vieux klephte et son brave marin :
Des champs d’Argos aux monts de la Phocide,
Dieu soit en aide au pieux pèlerin !

Ta mission dans les cieux est écrite :
Cours promener ta vie aux rêves d’or
Dans ces déserts où l’Arabe s’abrite
Aux sphinx de Thèbe, au palais de Luxor.
Tu rediras, en voyant sous le sable
Os dieux géants de granit et d’airain :
« Vous seul, Seigneur, êtes impérissable ! »
’Dieu soit en aide au pieux pèlerin !

Transports sacrés, religieux délire,
Enthousiasme, aigle aux ailes de feu,
Electrisez le croisé de la lyre
Dans la Sion où souffrit l’Homme-Dieu.
Écho du ciel, ton hymne va descendre
Sur cette veuve au iront pâle et chagrin :
Jérusalem va secouer sa cendre.
Dieu soit en aide au pieux pèlerin !

Tu les verras, ces rivages d’Asie
Que l’œil compare à des jardins flottants,
Où tout est fleurs, lumière et poésie,
Où le zéphyr éternise un printemps ;

Et la Stamboul, reine aux mille coupoles,
Sous le soleil éblouissant écrin :
Mon cœur te suit aux bonis où tu t’envoles.
Dieu soit en aide au pieux pèlerin !

Va, jeune cygne à l’accent prophétique.
Va sous le ciel d’un monde plus riant,
Pour agrandir ton essor poétique,
Tremper ton aile aux parfums d’Orient ;
Puis verse-nous ces trésors d’harmonie
Qu’attend ma muse au modeste refrain !
Dieu que j’implore a béni ton génie ;
Dieu soit en aide au pieux pèlerin !