Les Gaietés/Sermon d’un Carme

La bibliothèque libre.
< Les Gaietés(Redirigé depuis Sermon d’un Carme)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les GaietésAux dépens de la Compagnie (p. 60-61).
◄  Les J’ai


SERMON D’UN CARME,

SEUL MANUSCRIT TROUVÉ DANS L’UNE DES MAISONS DE CET ORDRE, QU’ON DEVRAIT S’EMPRESSER DE RÉTABLIR.
AINSI SOIT-IL.


Air : Chantons lætamini.


Un carme, à ses ouailles,
Tous gens de goûts suspects,
Disait : Corbleu ! canailles,
Vos péchés sont infects.
Eh ! fi ! fi ! fi ! fi ! fi !
Est-ce ainsi qu’on vous fit ?

Ô Bulgares ! vous êtes
Atteints et convaincus
De faire des cornettes
Et jamais de cocus !
Eh ! fi ! etc.

Vous tombez dans le schisme,
Et c’est, en vérité,
Prendre le paganisme
Par le vilain côté.
Eh ! fi ! etc.


Du ciel vos goûts étranges
Font votre exclusion :
Vous perdriez les anges
De réputation.
Eh ! fi ! etc.

Avec vous, fille sage
Perdant ainsi son droit,
Fait de son pucelage
Une bague à son doigt.
Eh ! fi ! etc.

Qui ne juge aux harangues
Des Saphos de nos jours
Que ces mauvaises langues
Font la guerre aux amours ?
Eh ! fi, etc.

Quand vous fuyez ces dames,
Seul, que ne puis-je, hélas !
Suffire à tant de femmes !
Je ne vous dirais pas :
Eh ! fi, etc.

Si des feux de Gomorrhe
Rien ne peut nous sauver,
Qu’en moi Dieu voie encore
Un homme à conserver.
Eh ! fi ! fi ! fi ! fi ! fi !
Est-ce ainsi qu’on vous fit ?