Le Parnasse contemporain/1869/Sonnet gothique

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Parnasse contemporain : Recueil de vers nouveauxSlatkine ReprintsII. 1869-1871 (p. 297).




FRÉDÉRIC PLESSIS

———


SONNET GOTHIQUE


Pierre, le Bien-Nommé, revient de Palestine.
Jadis il est sorti, bardé de fer, & tel
Il rentre sous la porte antique du castel
Qu’une fière devise à la gloire destine.

Dans l’oratoire bleu madame Valentine
Pour l’époux éloigné tremble au pied de l’autel,
Et de blancs chérubins vers le Père immortel
Guident, le long des cieux, la prière enfantine.

Gravement elle dit les Pater, les Ave,
Se signe au front, puis baise humblement le pavé
Où flamboie un reflet adorable de cierge ;

Pierre se tient debout à l’entrée ; il croit voir
Sous ses tresses d’or fin Notre-Dame la Vierge,
Bleuâtre, & lui faisant un ciel de son manoir.