Différences entre les versions de « Page:Maison rustique du XIXe siècle, éd. Bixio, 1844, IV.djvu/165 »

Aller à la navigation Aller à la recherche
aucun résumé de modification
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
qu’avec des peines infinies ou des frais considérables.<br>
qu’avec des peines infinies ou des frais considérables.

Au nombre de ces phénomènes nous rangeons le débordement ou la stagnation des
Au nombre de ces phénomènes nous rangeons le débordement ou la stagnation des
eaux, les sables mouvans, les avalanches et
eaux, les sables mouvans, les avalanches et
les éboulemens.<br>
les éboulemens.

Les ''eaux'' sont stagnantes ou courantes.
Les ''eaux'' sont stagnantes ou courantes.
Les ''eaux stagnantes'' nuisent aux forêts, en
Les ''eaux stagnantes'' nuisent aux forêts, en
Ligne 16 : Ligne 18 :
131, sur le desséchement des terrains marécageux ou inondés, et sur les moyens qu’il
131, sur le desséchement des terrains marécageux ou inondés, et sur les moyens qu’il
faut employer pour les rendre à la culture,
faut employer pour les rendre à la culture,
pour qu’il soit inutile de revenir sur ce sujet.<br>
pour qu’il soit inutile de revenir sur ce sujet.

Les ''eaux courantes'' qui baignent les forêts
Les ''eaux courantes'' qui baignent les forêts
peuvent, par des crues extraordinaires, dues
peuvent, par des crues extraordinaires, dues
Ligne 31 : Ligne 34 :
endiguages ou embanquemens, qui ont fait
endiguages ou embanquemens, qui ont fait
déjà le sujet d’un article (livre l<sup>er</sup>, page 123),
déjà le sujet d’un article (livre l<sup>er</sup>, page 123),
auquel nous renvoyons , ou la formation des rigoles d’écoulement, livre V, page 95.<br>
auquel nous renvoyons , ou la formation des rigoles d’écoulement, livre V, page 95.

Les ''sables mouvans'' sont ceux des ''dunes'' ou
Les ''sables mouvans'' sont ceux des ''dunes'' ou
ceux des ''plaines de sable''. Ces sables, emportés par les vents, peuvent fondre sur les fo-
ceux des ''plaines de sable''. Ces sables, emportés par les vents, peuvent fondre sur les fo-
Ligne 40 : Ligne 44 :
Nous croyons, à cet égard, être entré dans
Nous croyons, à cet égard, être entré dans
des détails suffisans pour l’usage des forestiers, et n’avoir rien à ajouter à ce que nous
des détails suffisans pour l’usage des forestiers, et n’avoir rien à ajouter à ce que nous
avons dit.<br>
avons dit.

Les ''avalanches'' sont des masses de neiges
Les ''avalanches'' sont des masses de neiges
qui, ne pouvant plus s’arrêter ou rester sur
qui, ne pouvant plus s’arrêter ou rester sur
Ligne 50 : Ligne 55 :
fossés à angles coupés, ou établir des brise-avalanches à angles aigus avec des pilots, ou
fossés à angles coupés, ou établir des brise-avalanches à angles aigus avec des pilots, ou
en laissant de grands tronçons dans les
en laissant de grands tronçons dans les
coupes.<br>
coupes.

Les ''éboulemens'' de terre qui ont lieu dans
Les ''éboulemens'' de terre qui ont lieu dans
les montagnes, surtout quand les couches superficielles reposent sur des lits d’argile, quoi-
les montagnes, surtout quand les couches superficielles reposent sur des lits d’argile, quoi-
Ligne 58 : Ligne 64 :
terrains qui coulent, etc. On emploiera des
terrains qui coulent, etc. On emploiera des
moyens à peu près analogues contre la formation des ''crevasses'' ou des ''fissures'', qui se
moyens à peu près analogues contre la formation des ''crevasses'' ou des ''fissures'', qui se
manifestent quelquefois à la surface du sol.<br>
manifestent quelquefois à la surface du sol.

F. M.<br>
F. M.
CHAPITRE VIII. — DE L'ESTIMATION DES FORÊTS.<br>

CHAPITRE VIII. — DE L'ESTIMATION DES FORÊTS.

Dans les chapitres précédens, on a présenté d’abord le dénombrement et la des-
Dans les chapitres précédens, on a présenté d’abord le dénombrement et la des-
cription exacte de tous les arbres qui entrent dans la composition de nos forêts ; on
cription exacte de tous les arbres qui entrent dans la composition de nos forêts ; on
Ligne 72 : Ligne 81 :
des forêts ; en d’autres termes, à ramener
des forêts ; en d’autres termes, à ramener
l’appréciation de ces propriétés à l’unique
l’appréciation de ces propriétés à l’unique
point de vue de leur valeur pécuniaire.<br>
point de vue de leur valeur pécuniaire.

L’estimation d’un bois consiste à ''déterminer la valeur en argent, soit du fonds, soit des
L’estimation d’un bois consiste à ''déterminer la valeur en argent, soit du fonds, soit des
produits superficiels de ce fonds''. De là, 2 divisions principales dans notre travail. La 1<sup>re</sup>
produits superficiels de ce fonds''. De là, 2 divisions principales dans notre travail. La 1<sup>re</sup>
se rapportera à l’évaluation du ''sol'', et la seconde à l’évaluation de la ''superficie'' des bois.
se rapportera à l’évaluation du ''sol'', et la seconde à l’évaluation de la ''superficie'' des bois.
Il serait surabondant de faire ressortir l’utilité de l’art dont nous allons retracer les
Il serait surabondant de faire ressortir l’utilité de l’art dont nous allons retracer les
règles ; personne ne doute que l’estimation
règles ; personne ne doute que l’estimation
Ligne 90 : Ligne 101 :
chose le prix le plus élevé possible, et à l’au-
chose le prix le plus élevé possible, et à l’au-
tre qu’il ne la paiera cependant point au-delà
tre qu’il ne la paiera cependant point au-delà
d’une véritable et juste valeur.<br>
d’une véritable et juste valeur.

L’estimation des bois se rattache à des intérêts majeurs dans une foule de circonstances,
L’estimation des bois se rattache à des intérêts majeurs dans une foule de circonstances,
mais plus particulièrement dans le cas d’attribution de cantonnement à des usagers, ou
mais plus particulièrement dans le cas d’attribution de cantonnement à des usagers, ou
157

modifications

Menu de navigation