« Page:Perrault - Histoires ou contes du temps passé, avec des moralitez, 1697.djvu/146 » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
(Wuyouyuan: split)
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
Que vous estes longtemps à revenir ! » leur dit-elle en bâillant, en se frottant les yeux, & en s’étendant comme si elle n’eust fait que de se réveiller. Elle n’avoit cependant pas eu envie de dormir depuis qu’elles s’estoient quittées :
<nowiki />
Si tu estois venuë au Bal, luy dit une de ses sœurs, tu ne t’y serais pas ennuyée ; il y est venu la plus belle Princesse, la plus belle qu’on puisse jamais voir ; elle nous a fait mille civilitez ; elle nous a donné des {{tiret|oran|ges}}

« Que vous estes longtemps à revenir ! » leur dit-elle en bâillant, en se frottant les yeux, et en s’étendant comme si elle n’eust fait que de se réveiller. Elle n’avoit cependant pas eu envie de dormir depuis qu’elles s’estoient quittées.

« Si tu estois venuë au bal, luy dit une de ses sœurs, tu ne t’y serais pas ennuyée ; il y est venu la plus belle princesse, la plus belle qu’on puisse jamais voir ; elle nous a fait mille civilitez ; elle nous a donné des oranges et
173 621

modifications

Menu de navigation