Différences entre les versions de « Page:David - Laurier et son temps, 1905.djvu/66 »

Aller à la navigation Aller à la recherche
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page corrigée
+
Page validée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
{{tiret2|conclu|sion}}, en votre présence, comme membre du conseil, qu’il était nécessaire, dans l’intérêt de la justice, que la sentence fût exécutée.
+
{{tiret2|conclu|sion}}, en votre présence, comme membre du conseil, qu’il était nécessaire, dans l’intérêt de la justice, que la sentence fût exécutée. »
   
Monsieur, rendons au ministre de la Milice ce qui
+
« Monsieur, rendons au ministre de la Milice ce qui
 
lui est dû ; il a eu sa large part du sang de Louis Riel ; il
 
lui est dû ; il a eu sa large part du sang de Louis Riel ; il
 
n’est que juste qu’il bénéficie de ce qui lui appartient. Dès
 
n’est que juste qu’il bénéficie de ce qui lui appartient. Dès
Ligne 22 : Ligne 22 :
 
pour pouvoir dire au peuple du Canada : Nous avons consulté
 
pour pouvoir dire au peuple du Canada : Nous avons consulté
 
des hommes de l’art, ils ont fait leur rapport, et c’est
 
des hommes de l’art, ils ont fait leur rapport, et c’est
sur leur rapport que nous avons agi ! ”…
+
sur leur rapport que nous avons agi ! » …
   
 
Laurier aborde ensuite la question de l’exécution de
 
Laurier aborde ensuite la question de l’exécution de
Ligne 31 : Ligne 31 :
 
et il ajoute :
 
et il ajoute :
   
Je regrette que le gouvernement, dans cette occasion,
+
« Je regrette que le gouvernement, dans cette occasion,
 
n’ait pas trouvé un exemple à suivre dans l’une des pages
 
n’ait pas trouvé un exemple à suivre dans l’une des pages
 
de l’histoire de nos voisins.
 
de l’histoire de nos voisins.
   
Après la guerre civile, il y eut des gens qui, lorsqu’ils
+
« Après la guerre civile, il y eut des gens qui, lorsqu’ils
60 041

modifications

Menu de navigation