Différences entre versions de « Page:Mallarmé-Tennyson - Mariana MF.djvu/1 »

Sauter à la navigation Sauter à la recherche
aucun résumé de modification
m
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 7 : Ligne 7 :
 
</div>
 
</div>
   
Les endroits à fleurs avaient une croûte épaisse de mousse très noire, tous de même. Les clous rouillés tombaient des attaches qui tinrent la pêche aux murs du jardin. Les appentis brisés, étranges et tristes ; le bruyant loquet était sans se lever : sarclée et usée, l’ancienne paille sur la grange solitaire du fossé. Elle dit uniquement : « Ma vie est morne, il ne vient point »‚ dit—elle ; elle dit : « Je suis lasse, lasse, je voudrais être morte ! »
+
Les endroits à fleurs avaient une croûte épaisse de mousse très noire, tous de même. Les clous rouillés tombaient des attaches qui tinrent la pêche aux murs du jardin. Les appentis brisés, étranges et tristes ; le bruyant loquet était sans se lever : sarclée et usée, l’ancienne paille sur la grange solitaire du fossé. Elle dit uniquement : « Ma vie est morne, il ne vient point »‚ dit-elle ; elle dit : « Je suis lasse, lasse, je voudrais être morte ! »
 
<br /><br />
 
<br /><br />
   
111 787

modifications

Menu de navigation