Différences entre les versions de « La Religion du Capital/2 »

Aller à la navigation Aller à la recherche
m
aucun résumé de modification
 
m
R. - Oui, une bien grande. Après la mort, le Capital me laissera m’asseoir et me délasser. Je ne souffrirai plus ni du froid, ni de la faim ; je n’aurais plus à m’inquiéter ni du pain du jour, ni du pain du lendemain. je jouirai du repos éternel de la tombe.
 
-----
<references />
</div>
1 832

modifications

Menu de navigation