100 percent.svg

Sur la route (Bruant)/Les Youpins

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Sur la Route : chansons et monologuesAristide Bruant (p. 115-118).


LES YOUPINS


Les youpins, c’est des vilains types
Qu’on voit flâner su’ nos boul’vards :
I’s ont des gueul’ en têtes d’pipes,
Mais presque tous i’s sont roublards,
I’s la connaiss’ autant qu’ les broches,
I’s sont marioll’, i’s sont rupins,
I’s ont du pognon plein leurs poches,

Les youpins.


On en trouv’ partout : aux barrières,
Aux cours’s, au bois, dans les journaux,
À la Chambre, au claque, aux premières
Et quèqu’fois d’vant les tribunaux ;
Car pour vendre à côté du code
Et pour amarrer les chopins,
C’est vraiment des gonc’s à la mode,

Les youpins.

I’s ont des chass’s présidentielles
Où qu’i’s invit’nt des sénateurs
Et des gross’s légum’ officielles,
Des écrivains, des orateurs…
Mêm’ des députés… ceux qui causent…
Et pendant qu’on tu’ leurs lapins,
Eux, à la bourse i’s nous en posent,

Les youpins.

Comme i’ sont les rois d’la finance,
I’s tripot’nt avec les Anglais
Pour barbotter l’or de la France.
Dans nos vill’ i’s ont nos palais
Et nos châteaux dans nos provinces,
Puis, comme i’s sont tous marloupins,
I’s mari’nt leurs fill’ à nos princes,

Les youpins.

Février, 1896.