Tant de fois s’appointer, tant de fois se fascher

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Amours
Texte établi par Hugues VaganayGarnier (2p. 318-319).

XXI

Tant de fois s’appointer, tant de fois se fascher,
Tant de fois rompre ensemble, et puis se renouër,
Tantost blasmer Amour, et tantost le louër,
Tant de fois se fuyr, tant de fois se chercher,
Tant de fois se monstrer, tant de fois se cacher,
Tantost se mettre au joug, tantost le secouër,
Advouër sa promesse, et la desadvouër,
Sont signes que l’Amour de pres nous vient toucher.
L’inconstance amoureuse est marque d’amitié.
Si donc tout à la fois avoir haine et pitié,
Jurer, se parjurer, sermens faicts et desfaicts,

Esperer sans espoir, confort sans reconfort,
Sont vrais signes d’amour, nous entr’aimons bien fort :
Car nous avons tousjours ou la guerre, ou la paix.