75%.png

Théâtre en liberté/Prologue

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Texte établi par Gustave SimonLibrairie Ollendorff (Œuvres complètes de Victor Hugo / Théâtre, tome Vp. 3-8).


PROLOGUE




JUPITER.

Vous, Tragédie, et toi, Comédie, approchez.
J’ai là le bien, le mal, les exploits, les péchés.
Demandez. Je prétends vous doter l’une et l’autre.
Parlez. Que voulez-vous toutes deux ?


LA TRAGÉDIE.

Parlez. Que voulez-vous toutes deux ? Moi, l’apôtre.


LA COMÉDIE.

Moi, l’abbé.


LA TRAGÉDIE.

Moi, l’abbé. Le cothurne étoilé.


LA COMÉDIE.

Moi, l’abbé. Le cothurne étoilé. Le sabot.


LA TRAGÉDIE.

Le laurier.


LA COMÉDIE.

Le laurier. Le jambon.


LA TRAGÉDIE.

Le laurier. Le jambon. Le sénat.


LA COMÉDIE.

Le laurier. Le jambon. Le sénat. Le turbot.


LA TRAGÉDIE.

L’aveugle et le muet.


LA COMÉDIE.

L’aveugle et le muet. Le myope et le bègue.


LA TRAGÉDIE.

Catherine.


LA COMÉDIE.

Catherine. Catau.


JUPITER.

Catherine. Catau. Puis ?


LA COMÉDIE.

Catherine. Catau. Puis ? Géronte.


LA TRAGÉDIE.

Catherine. Catau. Puis ? Géronte. Don Diègue.


JUPITER.

Est-ce tout ?


LA TRAGÉDIE.

Est-ce tout ? Non.


LA COMÉDIE.

Est-ce tout ? Non. Nenni.


LA TRAGÉDIE.

Est-ce tout ? Non. Nenni.Je veux celui qui ment.


LA COMÉDIE.

Celui qui croit.


LA TRAGÉDIE.

Celui qui croit. Le juge.


LA COMÉDIE.

Celui qui croit. Le juge. Et moi, le jugement.


LA TRAGÉDIE.

L’infini, l’absolu, l’immensité.


LA COMÉDIE.

L’infini, l’absolu, l’immensité. Les bornes.


LA TRAGÉDIE.

Ton aigle, ô Jupiter ! ta foudre, Ammon !


LA COMÉDIE.

Ton aigle, ô Jupiter ! ta foudre, Ammon ! Tes cornes.


LA TRAGÉDIE.

Aller du Styx au ciel !


LA COMÉDIE.

Aller du Styx au ciel ! De Paris à Saint-Cloud.


LA TRAGÉDIE.

L’âpre forêt.


LA COMÉDIE.

L’âpre foret. Le bal.


LA TRAGÉDIE.

L’âpre foret. Le bal. Le grand lion.


LA COMÉDIE.

L’âpre foret. Le bal. Le grand lion. Le loup.


LA TRAGÉDIE.

L’amour sur le sommet de l’Ida.


LA COMÉDIE.

L’amour sur le sommet de l’Ida. Dans un fiacre.


LA TRAGÉDIE.

Ève.


LA COMÉDIE.

Ève. Adam.


LA TRAGÉDIE.

Ève. Adam. Le berger Pâris.


LA COMÉDIE.

Ève. Adam. Le berger Pâris. Et moi, le diacre.


LA TRAGÉDIE.

Le conquérant rebelle à Dieu.


LA COMÉDIE.

Le conquérant rebelle à Dieu. L’âne rétif.


LA TRAGÉDIE.

L’imparfait de la vie.


LA COMÉDIE.

L’imparfait de la vie. Et moi, du subjonctif.


LA TRAGÉDIE.

Le héros.


LA COMÉDIE.

Le héros. Le coquin de neveu.


LA TRAGÉDIE.

Le héros. Le coquin de neveu. Les quadriges.


LA COMÉDIE.

Les omnibus.


LA TRAGÉDIE.

Les omnibus. Moïse et Bouddha.


LA COMÉDIE.

Les omnibus. Moïse et Bouddha. Leurs prodiges.


LA TRAGÉDIE.

Les mots sublimes dits par les grands.


LA COMÉDIE.

Les mots sublimes dits par les grands. Les anas.


LA TRAGÉDIE.

Les monstres marins noirs et terribles.


LA COMÉDIE.

Les monstres marins noirs et terribles. Jonas.


LA TRAGÉDIE.

La cloche.


LA COMÉDIE.

La cloche. Le grelot.


LA TRAGÉDIE.

La cloche. Le grelot. Le pontife.


LA COMÉDIE.

La cloche. Le grelot. Le pontife. Le pitre.


LA TRAGÉDIE.

Les premiers temps des rois.


LA COMÉDIE.

Les premiers temps des rois. Moi, le dernier chapitre.


LA TRAGÉDIE.

Poppée, Agnès Sorel, Montespan.


LA COMÉDIE.

Poppée, Agnès Sorel, Montespan. Le bazar.


LA TRAGÉDIE.

Babylone.


LA COMÉDIE.

Babylone. Pantin.


LA TRAGÉDIE.

Babylone. Pantin. Napoléon.


LA COMÉDIE.

Babylone. Pantin. Napoléon. César.



H. H. 26 juillet 1869.