Traité de la peinture (Cennini)/CXLVI

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

CXLVI.Comment on doit faire des vêtements d’azur, d’or ou de pourpre.

Si tu veux colorer d’azur, c’est-à-dire faire un vêtement qui ne soit ni entièrement rehaussé de blanc, ni entièrement couché de bleu, prends de trois ou quatre sortes de bleu d’outremer, tu en trouveras de plusieurs espèces, l’une plus claire que l’autre, et colore selon la lumière de la figure comme je te l’ai démontré. De la même façon tu peux en faire sur mur à sec avec la tempera susdite. Si tu ne voulais pas faire la dépense de ces différentes sortes d’outremer, tu trouverais le bleu d’Allemagne. Si tu voulais rehausser d’or, tu pourrais aussi le faire, retouchant avec un peu de violet dans les ombres des plis et un peu dans les clairs, revenant avec soin sur l’or pour former les plis. De tels vêtements te plairont fort, surtout pour habiller le Père éternel. Si tu voulais vêtir Notre-Dame de pourpre, fais un vêtement blanc ombré d’un peu de violet clair, si clair qu’il diffère peu du blanc ; couche-le d’or fin et retouche-le en reformant les plis sur l’or avec du violet plus obscur, c’est un habit délicieux.