25%.png

Traité des instruments de martyre et des divers modes de supplice employés par les païens contre les chrétiens/Chapitre XI

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Traduction par un inconnu, sur les originaux italien et latin.
Charles Carrington (p. 192-np).

CHAPITRE XI[modifier]

Autres tortures et modes de martyre : enterré vif, jeté dans les rivières, puits ou fours à chaux, ventres ouverts et autres choses semblables.[modifier]

LES tortures qui consistaient a jeter les Martyrs dans des fos ses profoncls, a les enterrer dans la terre ou a les precipiter dans un ruisseau courant, dans un puits ou dans un four a chaux, sont attestees dans beaucoup d Histoires des Martyrs etpar- liculierement dans celles des saints Castullus, Vitalis, Marcel, Philemon et ses compagnons, les saintes Pauline et Dacia, vierges et marlyres romaines, saints Caliste et Carisius, les saintes Alexandra, Claudia et Euphemie, matrones, Juliette, ierge et martyre, saints Florus et Laurus, et bien d autres. Les deux der- niers nommes sont commemores dans la Menologie, le 17 aout, en ces mots : Anniversaire des saints Martyrs saint Florus et Laurus. Ges saints hommes etaient freres jumeaux et tailleurs de pierre, art qu ils avaient appris de Proclus et Maximus. Mais, apres que leurs maitres eurent souffert le martyre pour 1 amour du Christ, ils abandonnerent Byzance (Constantinople) et se reti- rerent dans les districts d lllyricum, a la ville d Ulpiani ou, tra- vaillant dans les carriercs sous le gouverneur Licio, ils conti- nuaient honorablement leur commerce. Enfin, apres avoir endure

bien des supplices, ayant été jetés par Licio dans un puits profond, ils rendirent leur âme à Dieu.
Fig. XL
A. — Martyrs jetés dans des fosses profondes et enterrés jusqu’au cou par de la terre et des pierres.
B. — Martyrs à moitié enterrés, les mains liées derrière le dos, et laissés ainsi pour périr.
Page:Gallonio - Traité des instruments de martyre.djvu/283 Page:Gallonio - Traité des instruments de martyre.djvu/284
Fig. XLI
A. — Martyrs lancés la tête la première d’une hauteur.
B. — Jeté dans un four à chaux.
Page:Gallonio - Traité des instruments de martyre.djvu/287 Page:Gallonio - Traité des instruments de martyre.djvu/288
Fig. XLII
A. — Martyrs jetés dans une rivière, une grosse pierre au pied.
B. — Jeté à l’eau enveloppé dans un filet.
C. — Jeté dans un courant voisin, avec une pierre attachée au cou.
D. — Avec un poids de plomb au cou.
E. — Jeté la tête la première dans un puits.
Page:Gallonio - Traité des instruments de martyre.djvu/291 Page:Gallonio - Traité des instruments de martyre.djvu/292
Fig. XLIII
A. — Martyr enfermé dans une boîte de plomb et noyé dans une rivière.
B. — Cousu dans un sac avec un coq, une vipère, un singe et un chien, et jeté dans la mer ou dans une rivière voisine.
Page:Gallonio - Traité des instruments de martyre.djvu/295 Page:Gallonio - Traité des instruments de martyre.djvu/296
Fig. XLIV
A. — Martyr traîné à travers la ville au moyen d’un collier de fer rivé à son cou.
B. — Mis à nu et roulé sur des chardons de fer aigus.