Vie de Carle Vanloo/Partie 2

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


LISTE

DES PRINCIPAUX OUVRAGES

DE

CARLE VANLOO.

AVERTISSEMENT.

L’Objet de la Liſte ſuivante eſt d’expoſer les principaux Ouvrages de C. Vanloo, accompagnés du nom de leurs propriétaires & de la date du tems où ils ont été faits. Cet arrangement paroît plus convenable que le parti de les préſenter dans un ordre chronologique, dont l’exactitude auroit entraîné divers inconvéniens. Nous nous ſommes contentés de placer d’abord les Tableaux d’Egliſe. À l’égard des autres, on ne s’eſl attaché qu’à raſſembler ceux qui ſont dans un même Cabinet, quoiqu’ils ayent été peints dans des tems diffèrens. On a indiqué les Artiſtes qui les ont gravés.

LISTE
DES PRINCIPAUX OUVRAGES
DE
CARLE VANLOO.



Tableaux d’Eglise.
Faits en l’année        
1725.   La Préſentation du Sauveur au Temple.   à S. Martin des Champs.
1729.   Apothéoſe de Saint Iſidore.   à Rome en l’Egl. S. Iſidore.
1730. Saint François.   à Taraſcon, en l’Eg. des Capuc.
Sainte Marthe.
1733. La Cène. à Turin, aux Rel. de S. Croix.
La Multiplication des pains.
L’Immaculée Conception.   à Tur. à S. Philippe de Neri.
1734.   Fuite en Egypte, gravée par Cars.   Chez M. Paris du Vernay.
1735.   S. Charles communiant les malades pendant la peſte de Milan.   à N. Dame dans la Chap. de Vintimille.
Faits en l’année        
1739. S. Sebaſtien.   à Lyon
L’Adoration des Mages.   Aux Miſſions Etrangeres de Paris
1742. S. Pierre guériſſant le boeteux à la porte du Temple. à S. Pierre des Arcis.
Le Lavement des pieds.
1746. L’Annonciation. à S. Sulpice, Chapelle de la Vierge.
La Viſitation.
La Naiſſance de la Vierge
La Préſentation au Temple.
1751.   La Nativité du Sauveur.   à S Sulp. Chap. des Mariages.
1753. S. Charles Borromée. En l’Egliſe de S. Mery.
La Vierge.
1754.   Projet pour la Chapelle de la Communion en trois Tableaux, qui ne forment qu’une compoſition.   Chez M. Broun.
1753.   Sainte Clotilde Reine de France.   à Choiſy, dans la Chapelle du Grand commun.
1746.   Notre-Dame des Victoires ou le Vœu du Roi Louis XIII. Dans le Chœur des Petits-Peres, place des Victoires.
1755. Le Baptême de S. Auguſtin, de ſon fils & d’Alipe ſon ami.
Sa Prédication devant Valere Evêque d’Hyppone.
Faits en l’année        
1751.   Son Sacre.  
1753   Sa Difpute contre les Donatiſtes.
1748. Son Agonie.
La Tranſlation de ſes Reliques.
    Vœu au Sacré Cœur de la Vierge.   à Rennes en Bretagne.
    La Réſurrection du Sauveur.   à Beſançon.
    S. Denis & ſes Compagnons. à la Chartr. de Dijon.
    S. George.
1760. S. Louis. à Choiſy.
S. Nicolas.
1758.   S. Hubert.   à la Chap. de S. Hubert.
1761.   La Magdelaine dans le déſert.   à S. Louis du Louvre.
1764 S. Grégoire distribue ſes biens aux pauvres. Sept Eſquiſſes pour une Chap. des Invalides, chez M. Louis Vanloo.
Il obtient par ſes prières la ceſſation de la peſte.
Miracle de S. Grégoire.
Elu Pape il va ſe cacher dans une caverne.
Il reçoit l’adoration des Cardinaux & de ſon Clergé.
Il dicte ſes Homélies à un Secrétaire.
Apothéoſe de Saint Grégoire.

Autres Tableaux.
Faits en l’année        
1751.   Le Portrait du Roi en pied. à Verſailles.
1747.   Le Portrait de la Reine de même.
1765.   Augufte fait fermer les portes du Temple de Janus.   à la Gal. de Choiſy.
1738.   L’Amour menaçant Pſiché. Chez Mgr. le Comte d’Artois.
    Pſiché & l’Amour dans un char, attelé de Cignes.
1736.   Chaſſe à l’Ours. Dans la Gal. des petits Appartemens.
Chaſſe à l’Autruche.
1737.   Halte de Chaſſe. à Fontainebleau, dans les petits Appartemens & dans la Sale du Conſeil.
Les quatre Elémens, en camayeus verds.
1738.   Six autres Camayeux repréſentant la Valeur, la Rénommée, Bellone, la Paix, la Vérité, & l’Hiſtoire.
1739.   Porus vaincu par Alexandre.   Pour le Roi d’Eſpagne.
1737.   Le Concert. Pour le Roi de Pruſſe.
1757.   Le Sacrifice d’Iphigenie.
    Onze Sujets peints d’àprès la Jeruſalem délivrée du Taſſe.   Pour le Roi de Sardaigne.
Faits en l’année        
1736.   Quatre Vertus. On croit que ce font la Jufſice, la Magnanimité, la Prudence & la Valeur.   Pour le Roi de Danemarc.
1737. Jupiter & Junon. à l’Hôtel de Soubiſe.
Caſtor& Pollux.
1738. Venus à ſa toilette.
Mars & Venus.
1761.   L’Amour menaçant, gravée par Mechel. Chez M. le Duc de Prâlin.
1750.   Une Caravane ; grand Payſage.
1736. Junon. Chez M. le Duc de la Rochefoucault.
Diane.
1756.   Le Portrait du Roi en pied, de moyenne grandeur. Dans le Cab. de M. le Marquis de Marigny.
1753.   Antiope, gravée par Feſſar.
1755. Madame la Marquiſe de Pompadour prenant du Thé.
Une Sultane travaillant à la Tapiſſerie.
1753. La Tragédie, gravée par Salvador Carmona.
La Comédie, par le même.
1754. La Peinture. Grav. par Feſſar.
La Sculpture. Grav. par Feſſar.
L’Architecture. Grav. par Feſſar.
La Muſique. Grav. par Feſſar.
Faits en l’année        
1755. La Peinture. Exécutée en Haute-liſſe par Cozette. Dans le même Cabinet.
La Sculpture.
Jeu d’Enfans ; bas-relief feint de marbre.
1763. La Veſtale Tucia.
Les Amours guerriers.
1761.   Allégorie des Parques.
1735.   Marſyas écorché par l’ordre d’Apollon.   à l’Acad. Roy. de Peint. & de Sculpture.
1731.   Ganimede.   à l’Acad. de France à Rome.
1747.   Le Triomphe de Silène gr. par Lempereur.   à la Surintendance à Vers.
1745.   Theſée combattant le Taureau de Marathon. Aux Gobelins.
1757.   Amimone & Neptune. Exécutée en Tapiſſerie pour M. le Marquis de Marigny.
1745. La Poëſie amoureuſe, ou Pſiché conduite par l’Hymen. An Cabinet des Médailles.
L’Inventrice de la Flûte, ou Sirinx & Pan.
Les trois Protecteurs des Muſes ; Apollon, Mercure & Hercule Muſagete.
1737.   L’Adoration des Bergers, gravée par Cars.   Chez M. le Duc de Chevreuſe.
1740.   La Publication de la Paix en 1739.   à l’Hôtel-de-Ville de Paris.
Faits en l’année        
1755.   La Converſation Eſpagnole. Dans les appartemens de Madame Géoffrin.
1757. Preneufe de Caffé.
Liſeuſe.
Dormeuſe.
1761. La Lecture.
L’Offrande à l’Amour.
Le Portrait de C. Vanloo peint par lui-même.
Tête d’Enfant, à l’Encauſtique.
1765.   La Veſtale, tenant une corbeille de fleurs.
1762.   Zephire & Flore.   Chez M. de Boullongne.
    Une Vierge de grandeur naturelle.   Chez M. Turgot.
1764.   La chatte Suſanne.   Chez M. Louis Vanloo.
1763. Le Printems. Chez M. l’Ab. de Breteuil.
L’Automne.
1759. La Peinture. Chez M. Janel, Int. Gén. des Poſtes.
La Sculpture.
L’Architecture.
La Muſique.
Deux Bas-reliefs feints en marbre : Jeux d’Enfans.
1735.   David jouant de la harpe devant Saüll, gravé par Cochin.   Chez M. de la Reniere.
1730.   Le Mariage de la Vierge gr. par Ch. du Puis. Chez M. de Julienne.
1738.   La Réſurrection du Sauveur, grav. par Salv. Carmona.
Faits en l’année        
1737.   Le Bâcha, qui fait peindre ſa Maîtreſſe, gravé par Lepicié. Dans le même Cabinet.
1760. Medée & Jaſon.
Sacrifice à l’Amour.
1729.   Enée & Anchiſe, gr. par Nic. du Puis. Chez M. de la Live de July.
1740. Le Contrat de mariage, gravé par Madame Lepicié.
Joſeph & la femme de Putifar.   Chez M. de Gagni.
Sainte Geneviève, gravée par Balechou.   à Avignon, chez M. de Mornas.
Neſſus enlevant Déjànire. Chez M. Maſſade de S. Breſſon.
Apollon & Iſſé.
1765.   Les Graces.   Chez M. Henin, Secret. d’Amb.
1759.   Les Baigneuſes, gr. par Lempereur, Jeux d’Enfans.   Chez M. de Fonſerriere.
1750.   Une Veſtale.   Chez M. de la Billarderie d’Angevilé.
1739.   Le petit Tableau de l’Adoration des Mages, placé aux Miſſions Etrangères.   Chez M. Lempereur, ancien Echevin.
1759.   Le Portrait de Mademoiſelle Clairon peinte en Medée.   Chez Mademoiſ. Clairon.
Faits en l’année        
1750.   L’Amour debout, appuyé ſur ſon arc, grav. par Strange.   Chez M. le Noir.
1746.   Un jeune homme faiſant des boules de ſavon. Il eſt peint ſur une ébauche du Rimbran.   Chez M. Louis Vanloo.
1750.   Un buſte d’Apôtre.   Chez M. Silveſtre.
1723.   Le Samaritain.   Chez M. le Brun.
1765.   Etude d’une tête d’Ange.   Chez M. le Moyne, Sculp. du Roi.
1750.   L’Aſſomption de la Vierge ; Projet de plafond.   Chez M. Falconet, Sculp. du Roi.
1728.   L’aveuglement des Sodomites. Chez M. Cayeu.
1735. S. Germain reçoit le vœu de Sainte Genevieve.
S. Jean Baptiſte, gr. par Vagnher.
Noli me tangere, gr. par Salv. Carmona.
1722.   Apollon & Daphné.    
1723.   Bethſabée ſervie par ſes filles, gr. par Horthemels & Tardieu.    
1726.   Mars & Venus, gr. par Ravenet.   à Rouen chez Madame de Brevedent.
1729.   La Jeune Orientale.   En Angleterre.
1735.   Venus commande des armes à Vulcain.    
Faits en l’année        
1740.   Mademoiſelle Vanloo, à l’âge de trois ans, gr. par Baſan.    
1741. La Vierge & le Jeſus.   à Rouen dans la Sale des Conſuls.
S. André embraſſant la Croix.
La Modeſtie.    
Un Fleuve.    
Une Nayade.
1742.   La Raiſon, figure allégorique.   chez M. de Gagni.
1750. Une Veſtale.    
Venus au bain.
1755.   Alexandre & Siſigambis.    
    Une Magdelaine.    
    La Sybille de Cumes.    
    L’Aſie.    
    Promethée.    
    Clitie abandonnée par Apollon.    
    Le Tableau d’Augufte faiſant fermer les portes du Temple de Janus eſt le dernier ouvrage de C. Vanloo. Ce morceau a ſervi de couronnement au Trophée pittoreſque, arrangé en ſon honneur[1] au Salon qui ſuivit de près ſa mort. On voyoit le Portrait du célèbre Artiſte, peint à Londres par M. Louis Vanloo ſon neveu, environné des dernières productions de Carle ; ſa chaſte Suſanne, ſes Graces, les ſept Eſquiſſes de la Vie de S. Grégoire, ſa Veſtale & le Tableau allégorique, au ſujet de la convaleſcence de feue Madame la Marquiſe de Pompadour : chef-d’œuvre auſſi ingénieuſement penſé qu’exécuté précieuſement !    


Desseins.
Faits en l’année        
    Le Chriſt en Croix, gr. par Beauvais.   Chez M. Beſſiere.
1757.   Une Bataille, gr. par …   Chez M. le Chev. d’Ameri.
1761.   L’Aſſomption de la Vierge.   Chez M. Dandré Bardon.
1760.   Allégorie au ſujet de la maladie de Madame Princeſſe de Condé.   Chez M. de la Live de July.
1735.   S. Charles prenant ſoin des peſtiferés.   Chez le même.
Faits en l’année        
    Deſcente de Croix, gr. à la manière du biſtre par Charpentier.   Chez M. Baſan.
    Andromède & Perſée. Par le même.   Chez M de la Live.
1757. Corps-de-Garde, gr. par François à la manière du crayon.   Chez M. Joulain.
Port de Mer, gr. de même par Deſmarteau.   Chez M. Silveſtre.
1728.   Le Deſſein allégorique d’un grand Frontiſpice fait à Rome par Carle Vanloo, & gravé par Hieronym. Frezza.    
1757.   Medée & Jaſon. Chez M. Belcourt.
1754.   Telemaque dans l’Iſle de Chypre conduit au Temple de Venus.
1761. Alexandre coupant le nœud gordien. Chez M. Prault.
Suſanne entre les deux Vieillards.
Le Sauveur au Jardin des Olives.
Portrait de M. Prault.
1762.   Sept Deſſeins de la Vie de S. Grégoire ; mêmes ſujets & compoſitions différentes des Eſquiſſes peintes.   Chez M. Silveſtre.
1757.   L’Annonciation.    
Faits en l’année        
1763.   Un grand Deſſein des Graces.   Chez M. de Julienne.
1758.   Un grand Deſſein de Medée & Jaſon.   Chez M. le Brun.
1757.   Le Portrait de C. Vanloo deſſiné par lui-même & gravé par Deſmarteau.    
    Pluſieurs Portraits de la Famille & des amis de C. Vanloo ; entre autres ceux des Dames Vanloo, &c. & des Mrs Somis, Tremoliere, Boucher, Dandré Bardon, &c.    
    Une fuite de belles Académies.    
    Quantité d’études deſſinées d’après les grands Maîtres & d’après Nature.    
    C. Vanloo a gravé à Rome une Vierge d’après le Carache, dont la ſeule épreuve que nous avions en France, eſt dans le Recueil de M. Mariette. Il a auſſi gravé une fuite d’Académies, où ſa pointe a répandu ſous un trait plein d’eſprit & de goût cette aimable irrégularité de tailles, ce brut pittoreſque, dont ſont caractériſées les gravures des grands Peintres, qui ſe font quelquefois livrés à ces ſortes d’amuſemens.    

LA note des ſujets d’après le Taſſe peints par C. Vanloo dans le Cabinet du Roi de Sardaigne ne nous étant point parvenue à tems, nous nous bornons à rappeller ici le magnifique ouvrage à Gouaſſe, qu’il fit à Turin pour le Prince de Carignan. Ce Tableau dont les Figures de grandeur naturelle repréſentent Bacchus & Ariane dans l’Iſle de Naxos, nous invite à remarquer que tous les genres de peinture, Freſque, Détrempe, Gouaſſe, Encauſtique, &c. étoient familiers à notre ſçavant Artiſte, & que ſa profonde intelligence les traitoit tous avec un ſuccès égal.


FIN.
APPROBATION.


L’Académie Royale de Peinture & de Sculpture ayant entendu la lecture de la Vie de Carle Vanloo, Premier Peintre du Roi, &c. a jugé que l’impreſſion n’en pouvoit être qu’agréable au Public.

À Paris ce 12 Septembre 1765.

COCHIN, Secrétaire.
  1. Par les ſoins de M. Chardin.