L’Amoureux Berger à sa bergère

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

Christopher MarloweL’Amoureux Berger à sa bergère

The Passionate Shepherd to His Love, traduit par François de Chatelain


Viens vivre avec moi, viens sois mes amours,
Et nous goûterons plaisirs tous les jours,
Que peuvent donner bosquets ou vallées
Ou monts escarpés, ou bois ou feuillées;

Nous nous assiérons au pic des rochers,
Et lors nous verrons de loin les bergers,
À leurs beaux troupeaux donner la pâture
Et les doux oiseaux chanter la nature.

Et je te ferai, mon cœur te le dit,
De gentils bouquets, de roses un lit,
Un bonnet de fleurs, puis une jaquette,
Et de myrte blanc blanche collerette ;

Et de la toison de nos chers agneaux,
Moi je te ferai cotillons, manteaux,
Souliers bien mignons contre la froidure,
Avec boucles d’or pour leur fermeture :

Et je te ferai superbe ceinture,
De l’or de nos blés, avec émaillure…
Ah ! si ces plaisirs, tu les veux, …. accours,
Viens vivre avec moi, viens sois mes amours !

Pour chaque repas ma gente bergère
Des vins recherchés, délicate chère,
Sur des plats d’argent, riches, précieux
Te seront servis, comme on sert les Dieux.

Et de nos bergers, chant, danse joyeuse
De s’exécuter pour te rendre heureuse,
Ah ! si ces plaisirs, tu les veux, …. accours,
Viens vivre avec moi, viens sois mes amours !