Page:Histoire de l'abbaye d'Hautecombe en Savoie.djvu/16

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


PRÉFACE


S’il est vrai « qu’un sonnet sans défauts vaut seul un long poème, » une monographie irréprochable vaudrait une grande histoire. Aussi, l’auteur de ce travail s’empresse de déclarer qu’il n’aurait pas eu même la pensée de l’entreprendre, sans les conseils et les encouragements de ce compatriote distingué que nous regrettons tous, Eugène Burnier. A lui revenait la niche de retracer les péripéties nombreuses de la première nécropole de la famille de Savoie. de raconter les grands événements et de peindre les scènes lugubres qui s’y rattachent, avec cette lucidité, cet entraînement et cette variété de rouleurs qui découlaient si naturellement de sa plume.

Il ne l’a pas voulu et nous en a, pour ainsi dire, confié le soin. Ses recommandations seront pour nous une excuse d’avoir tenté une œuvre au-dessus de nos forces.

Notre intention, en écrivant cet ouvrage, n’a point été de faire une description historique des monuments d’Hautecombe. Laissant à ce genre d’ouvrages et aux itinéraires tout leur intérêt pour le touriste dont l’ambition se borne à effleurer le souvenir des édifices qu’il rencontre sur sa route, no avons poursuivi un autre but et nous avons cherché a embrasser dans un vaste cadre tout ce qui se rattache à l’histoire proprement dite cette abbaye. Nous