Page:Histoire de l'abbaye d'Hautecombe en Savoie.djvu/27

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


CHAPITRE Ier


Excursion de Chambéry à Hautecombe et à Cessens. — Emplacement de l’ancien monastère. — Ses moines venaient-ils de l’abbaye d’Aulps ? — Leur genre de vie. — Durée de ce premier établissement.

Le voyageur, qui de l’ancienne capitale de la Savoie se dirige sur Lyon. peut choisir aujourd’hui entre divers genres de locomotion. S’il est désireux de pittoresques paysages, il laissera la foule se presser dans les wagons du chemin de fer et rejoindra les rives du plus grand des lacs savoisiens, au Bourget, tout près des ruines du château d’Amédée V. Là, quittant la voie de terre, il montera sur le pont du bateau à vapeur, qui lui fera parcourir dans toute leur étendue le lac et le canal de Savières ; puis, se confiant au cours impétueux du Rhône, il pourra, au sortir de nombreux méandres, saluer avant la fin du jour la statue de Fourvières.

Peu d’instants après la levée de l’ancre, la silhouette d’une vaste construction, se détachant des flancs du Mont-du-Chat, se sera montrée à ses regards dans la direction du nord-ouest. Arrivé au milieu de cette nappe liquide, en face du coteau de Saint-Innocent, étalant sur la rive orientale ses riches vignobles émaillés de villas et d’antiques souvenirs, le voyageur aura pu embrasser d’un coup d’œil