À l’Éditeur du « Parnasse contemporain » - Lundi soir (6 août 1866)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

A l'Éditeur du « Parnasse Contemporain ».
◄     ►



Monsieur,

Après vous avoir remercié de l'envoi si régulier du Parnasse, je vous demande de vouloir bien m'adresser, par le retour du courrier, s'il est possible, vingt livraisons, je veux dire, exemplaires de la vingtième livraison, qui renferme quelques vers de moi[1]. Cela, sur papier ordinaire, ― pour donner à plusieurs personnes en les mains desquelles je ne crois pas le Recueil.

Je pense pouvoir les obtenir au prix de revient ; du reste, j'en parlerai à Monsieur de Ricard, et je réglerai ce petit compte dans un mois ou deux quand je serai à Paris.

Veuillez, Monsieur, agréer mes salutations et me croire


Votre dévoué,
S. MALLARMÉ.

Tournon, Lundi soir (6 août 1866).


  1. La dernière livraison, du 30 juin, contient « Tristesse d'Été ».