Le Parnasse contemporain/1876/À travers champs

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Parnasse contemporain : Recueil de vers nouveauxSlatkine ReprintsIII. 1876 (p. 415).


A TRAVERS CHAMPS


Nous irons en suivant les bois, si tu m’écoutes,
Jusqu’au bord du ravin planté de saules creux :
On trouve plus souvent aux champs les amoureux
Dans les petits sentiers que sur les grandes routes.

Par ces chemins perdus nous aimons à passer.
Notre amour s’y repose, et souvent y demeure.
Nous partirons après une halte d’une heure,
Et puis nous marcherons encor sans nous lasser.

Quand je suis avec toi, quand rien ne nous sépare,
J’aime que le hasard nous prenne par la main.
Nous irons devant nous sans souci du chemin,
Tant mieux s’il nous conduit, tant pis s’il nous égare.