Œuvres complètes de Theophile (Jannet)/Grace à ce comte liberal

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
EPIGRAMME.


Grace à ce comte libéral.
Et à la guerre de Mirande,
Je suis poëte et caporal.
Dieux ! que ma fortune est grande !
combien je reçois d’honneur
Des sentinelles que je pose !
Le sentiment de ce bon-heur
Faict que jamais je ne repose :
Si je couche sur le pavé,
Je n’en suis que plustost levé.
Parmy les troubles de la guerre
Je n’ai point un repos en l’air,
Car mon lit ne sçauroit branler
Que par un tremblement de terre.