75%.png

Œuvres poétiques de Chénier/Moland, 1889/Elle a pu me bannir

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Œuvres poétiques, Texte établi par Louis MolandGarnierVolume 1 (p. 280).

LXVI[1]


Elle a pu me bannir ! imprudente et sans foi,
Aux bras d’un autre amant elle a fui loin de moi !
Il la quitte aujourd’hui. Comme elle il est volage.
Elle apprend à son tour à gémir d’un outrage,
Et sans doute en pleurant se ressouvient, hélas !
D’un qui l’aima toujours et ne l’outrageait pas.

  1. Éd. G. de Chénier.