L’entrée d’Espagne/Laisse CCCCXXVI

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄   Laisse CCCCXXV Laisse CCCCXXVI Laisse CCCCXXVII   ►
CCCCXXVI[1]

« Sire », dist Dardanus, « hastez vos, si mandez
« Par devers porte Lice a garder Felidés
« O troi cent chevalers, estier les pié-armés. »
Gilares lor comande, es les vos aprestés ;
9850Par une large rue, o mout oit de palés,
139 aChevaucherent ensanble, toz rangié et serés,
E les borjois da pié lor vient d’anbesdeus lés,
A lances et a guivres et a dars enpenés.
De la place se sunt dui arpant eslongnés
9855E verent les François venir tot arengés,
Les ensaignes Rollant, de palie escarterés,
Contre vent baloier, dont mout sont effraés.
Ou la vie est plus stroite e l’entrier plus serés,
Traverserent caretes e grant toniaus cerclés
9860E par derier les ont de grant traviaus barés.
Asez lor ont François crïé, treit et lancés ;
Mais d’arbalestres groses orent Paiens asés,
Nes leisent aprocer, ploisors en ont plaiés.
La oit un grant estor, fiers et desmesurés ;
9865François lor lancerent lor esplié acerés.
Outre lor forterece, ou plus sont amasés,
Felidés les a mout tenuz et confortés.
Les dames et les enfanz de .xiiii. ans pasés

Furent sor ces maisons, dunt les hus sont fermés :
9870A grant pieres poignaus ont François domajés
Si qe por vive force sont arier regités.


◄   Laisse CCCCXXV Laisse CCCCXXVI Laisse CCCCXXVII   ►
  1. — 9846 ahastez — 9852 densi les — 9853 A l. et aguines — 9858 uia p. stroit lentrier e p. s. — 9859 T. c. a g. — 9865 eceres — 9866 au plus. — 9870 poignans ont nos f. — 9871 reguites.