Œuvres complètes de La Fontaine (Marty-Laveaux)/Tome 2/Le Glouton

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Contes, Texte établi par Ch. Marty-LaveauxP. Jannet (p. 39).


VIII. — AUTRE CONTE TIRÉ
D’ATHÉNÉE [1].


À son souper un glouton
Commande que l’on appreste
Pour luy seul un Esturgeon.
Sans en laisser que la teste,
Il soupe ; il creve, on y court :
On luy donne maints clisteres.
On luy dit, pour faire court,
Qu’il mette ordre à ses affaires.
Mes amis, dit le goulu,
M’y voila tout resolu ;
Et puis qu’il faut que le meure,
Sans faire tant de façon,
Qu’on m’apporte tout à l’heure
Le reste de mon poisson.

  1. Le mot autre s’explique par la suppression qui avoit été faite de l’avant-dernier conte. Dans l’édition de 1685 le titre est : Le Glouton.