100%.png

Chansons et rondes enfantines/Aux quatre coins de Paris

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Chansons et rondes enfantines, Texte établi par Jean-Baptiste WeckerlinGarnier (p. 56-57).


AUX QUATRE COINS DE PARIS




\relative c' { 
<<
\new Staff  {
  \clef treble
  \key f \major
  \time 6/8
  \tempo \markup \fontsize #-2 {\concat { "All " { \teeny \raise #0.6 "tto" } " moderato." }} 4.=80
  \override Rest #'style = #'classical
  \autoBeamOff 
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
  \partial 8*3 f4 f8 | c'4 c8 d4 d8 | c4. g8[( a)] bes | c4 bes8 a4 g8 | \break
  f4 r8 f[( e)] f8 | g4. a | g f8 e f | g4 a8 bes4 a8 | \break
  a4 g8 f4 f8 | c'4. d | c g8 a bes | c4 bes8 a4 g8 | f4 r8  \bar "||" \break
}
\addlyrics {
Aux qua __ tre coins de Pa __ ris De __ vi __ nez ce qu’il y
a_? Il __ y a un bois, Un pe __ tit bois jo __ li, Mes __
da __ mes, Il y a un bois, Un pe __ tit bois jo __ li il y’a.
}
\new Staff  {
  \clef treble
  \key f \major
  \time 6/8
  \autoBeamOff 
  \partial 8*3 f4 f8 | <c' a f>4 <c a f>8 <d a f>4 <d a f>8 | <c a f>4. g8[ a bes] | c4 bes8 a4 g8  | \break
  f4 r8 f8[ e f] | <g e>4. <a fis dis> |  <g e>4. f8[ e f] | << { g4 a8 } \\ { e4. } >> << { bes'4 a8 } \\ { <fis dis>4. } >> | \break
  << { a4 g8 f4 f8 } \\ { \override Rest #'style = #'classical e4. r4 r8 } >> | <c' a f>4. <d a f> | <c a f>  << { g8[ a bes] } \\ { d,4. } >> | <c' f, c>4 <bes d,>8 <a c,>4 <g bes,>8 | <a a,>4 r8  \bar "||" \break
}
\new Staff  {
  \clef bass
  \key f \major
  \time 6/8
  \autoBeamOff 
  \override Rest #'style = #'classical
  \partial 8*3 r4 r8 | f,4 c'8 f,4 d'8 | f,4. \clef treble c'8[ f g] | a4 g8 f4 c8 | \break
  a4 r8 r4 r8 \clef bass | c,4 c'8 c,4 c'8 | c,4 c'8 r4 r8 | c,4 c'8 c,4 c'8 | \break
  c,4 c'8 r4 r8 | f,4 c'8 f,4 c'8 | f,4 c'8 bes,4. | a4 bes8 c4 c,8 | f4 r8  \bar "||" \break
}
>>
}




Et dedans ce petit bois,
Devinez ce qu’il y a ?
Il y a un arbre,
Un petit arbre joli,
Mesdames,
Il y a un arbre,
Un petit arbre joli il y’a.
 
Et dessus ce petit arbre
Devinez ce qu’il y a ?
Il y a des branches,
Des p’tites branches,
Mesdames,
Il y a des branches,
Des p’tites branch’s joli’s il y’a.

Et dessus ces petites branches,
Devinez ce qu’il y a ?
Il y a des feuilles,
Des p’tites feuill’s joli’s,
Mesdames,
Il y a des feuilles,
Des p’tites feuill’s joli’s il y’a.
 
Et dessus ces p’tites feuill’s,
Devinez ce qu’il y a ?
Il y a un nid,
Un petit nid joli,
Mesdames,
Il y a un nid,
Un petit nid joli il y’a.


Et dedans ce petit nid,
Devinez ce qu’il y a ?
Il y a un œuf,
Un petit œuf joli,
Mesdames,
Il y a un œuf,
Un petit œuf joli il y a.

Et dedans ce petit œuf,
Devinez ce qu’il y a ?
Il y a un blanc,
Un petit blanc joli,
Mesdames,
Il y a un blanc,
Un petit blanc joli il y a.

Et dedans ce petit blanc,
Devinez ce qu’il y a ?
Il y a un jaune,
Un petit jaun’ joli,
Mesdames,
Il y a un jaune.
Un petit jaun’ joli il y a.

Et dans ce petit jaune,
Devinez ce qu’il y a ?
Il y a écrit :
Vot’ petit serviteur.
Mesdames,
Il y a écrit :
Vot’ petit serviteur je suis.



Dans un recueil publié en 1552 par Adrien Le Roy et Robert Ballard : Chansons en quatre volumes nouvellement composées, etc. On trouve au 6me livre une pièce mise en musique à 4 voix par Moullu :

Au bois, au bois, Madame
Au joli bois m’en vois,
Sçavez-vous qu’il y a ?
Un nid, un nid, madame,
Un nid d’oiseau y a.
xx}(bis)