Biographie nationale de Belgique/Tome 1/BAUDOUIN III (comte de Flandre)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  - Tome 1 Tome 2  ►



BAUDOUIN III, dit le Jeune, comte de Flandre, fils d’Arnoul le Vieux et d’Adèle de Vermandois, parvint au pouvoir à la suite de l’abdication de son père, affaibli par son grand âge. Doué d’habileté et de prudence, autant que de vigueur, le nouveau prince commençait son règne sous les auspices les plus heureux. Il agrandit et fortifia successivement, disent les chroniques, les places d’Ypres, de Furnes, de Bergues, de Bourbourg, de Dixmude, d’Oudenbourg, de Rodenbourg et de Roulers : en même temps qu’il établissait des marchés réguliers et des foires à Bruges, Thourhout, Cassel et Courtrai. Le commerce, qui se faisait alors par échange, et la tisseranderie, source d’une longue prospérité pour son peuple, lui durent encore leurs progrès. Malheureusement, une administration aussi sage dura trop peu. Au retour d’une expédition en France, où il avait déployé une valeur brillante, Baudouin III mourut de la variole, à l’abbaye de Saint-Bertin, le 17 janvier 961. Un fils, à peine sorti de l’enfance, lui succéda sous la tutelle du vieux Arnoul (voir ce nom).

J.-J. De Smet.