Chanson (Juillet)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Amours et HainesMichel Lévy frères, éditeurs (p. 59-60).


CHANSON.



Quand elle entra si brillante et si belle
Dans mon logis, ce fut comme un éclair.
Le gai soleil, par le trou vif et clair,
Comme un oiseau s’abattit devant elle
Comme un Quand elle entra.

Quand elle entra, l’instant rapide et vague
Soudain chanta dans mon réduit muet :
Parfums, ardeurs, bruits charmants, tout juillet

Joyeusement entra comme une vague
Comme un Quand elle entra.

Puis ce fut tout, — le mur redevint sombre,
La porte close avait éteint le jour,
La belle enfant me souriait dans l’ombre…
C’était l’été qui m’amenait l’Amour
Comme un Quand elle entra.