Coups d’ailes/Vacances !

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bibliothèque de l’Action française (p. 41-44).

Vacances !


Le brûlant soleil de midi
Vient solliciter ma paresse ;
Et j’ignore, en mon allégresse,
Si c’est dimanche ou bien jeudi.

J’ai laissé de côté Virgile ;
La nature est mon professeur,
Et je me fais un point d’honneur
D’être à tous ses ordres docile.


Je me promène dans les champs,
Je cause avec les violettes,
Et les oiseaux, charmants poètes,
Pour moi composent de doux chants.

Lorsqu’au clocher l’Angelus sonne,
J’élève mon coeur près de Dieu,
Et je crois voir dans le ciel bleu
Le sourire de la Madone.

Avant de m’endormir le soir
Je songe, en regardant la lune,
À ce qu’était mon infortune
Dans le silence du dortoir.

Quand je prends un livre d’images,
Et sans que je sache pourquoi,
Mes yeux se ferment malgré moi ;
Et je rêve en tournant les pages.


C’est ainsi que passent les jours ;
C’est ainsi que j’aime la vie ;
Et je ne porte pas envie,
À qui cherche d’autres amours.

Point de soucis, point de souffrances ;
L’espoir, le rêve et le plaisir.
Je ris, je chante et mon désir
C’est d’être toujours en vacances.