Dictionnaire historique, littéraire et critique de Barral/Zoroastre

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Index Général A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
◄  Zopyre
Zozime  ►

ZOROASTRE, ancien Roi de la Bactriane, qui vraisemblablement a établi la doctrine des Mages. Il vivoit du tems de Ninus. Il y a encore eu de ce nom un fameux Philosophe qui a conservé le fond de cette doctrine, mais qui l’a réformée en plusieurs points. Il parvint par son sçavoir & son adresse, à séduire toute l’Asie, & à faire revivre une Religion qui avoit été comme étouffée à la mort du Mage Smerdis, par le massacre général de tous ceux de cette Secte. Zoroastre distinguoit deux premiers êtres, l’un auteur du bien, qu’on appelloit la lumière ; l’autre auteur du mal qu’on nommoit les ténèbres, & c’étoit de leurs mélanges que toutes choses étoient produites. Ce Philosophe joignoit à l’étude de la Religion celle de la Métaphysique, de la Physique, & de la science naturelle. Ses Disciples s’appliquèrent à acquérir les mêmes connoissances, & par là se firent tant de réputation, qu’on les crut inspirés par des puissances surnaturelles ; ce qui a fait confondre dans la suite les Mages avec les Sorciers, & attacher au mot Magicien une odieuse signification : car les vrais Mages étoient les Mathématiciens les Philosophes & les Théologiens de leur tems. Après


avoir établi sa doctrine dans la Bactriane & dans la Médie, Zoroastre vint à Suze sur la fin du règne de Darius, & fit tant par ses insinuations qu’il gagna ce Prince & en fit un Prosélyte de sa Religion. Pour s’accréditer de plus en plus dans l’esprit du peuple, il se retira dans une caverne, y, vécut long— tems en reclus ; ce fut Jà, qu’il composa un Livre qu’il appella ses Révélation, ; ce Livre subsiste ecncore dans la Perse & dans les Indes, & les Mages de ces cantons le regardent comme la règle de leur foi & de leurs mœurs. Zoroastre est encore en grande vénération parmi les Perses, & ses sectateurs s’appellent Gaures ou Guèbres.