Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle/Lambris

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lambourde <
Index alphabétique - L
> Lanterne des morts
Index par tome

LAMBRIS, s. m. Lambruscature. Ne s’employait, au moyen âge, que pour désigner un revêtement uni de planches. Les charpentes des XIIIe, XIVe et XVe siècles sont souvent, à l’intérieur, garnies de lambris en forme de berceau plein cintre ou en tiers-point. Ce sont alors des charpentes lambrissées (voy. Charpente). Ces lambris étaient toujours revêtus de peintures plus ou moins riches. On en voit encore beaucoup en Bretagne, en Normandie et en Picardie. La grand’salle du Palais à Rouen est couverte par une charpente lambrissée. La salle de l’hôpital de Tonnerre possède également une énorme charpente lambrissée (voy. Hôtel-Dieu, Salle). On garnissait aussi fréquemment de lambris la partie inférieure des salles ou chambres, c’est-à-dire de planches avec couvre-joints au-dessous des tapisseries. Ces lambris étaient isolés des murs et cloués sur des tasseaux scellés au plâtre dans des rainures A (1). On évitait ainsi la fraîcheur des murs, toujours assez dangereuse dans les habitations.

Illustration fig1 6 162.png