Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle/Treillage

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Trèfle <
Index alphabétique - T
> Treillis
Index par tome

TREILLAGE, s. m. Claire-voie composée de lattes ou de bois légers réunis, pendant le moyen âge, par des pointes ou de petites chevilles de bois ; puis, vers la fin du XVe siècle, par du fil de fer.

Déjà, vers la fin du XIIe siècle, des treilles étaient établies dans les jardins privés, et, sous saint Louis, ce mode de former des berceaux avec de la vigne était fort répandu. À cette époque, les treilles du jardin du Palais, sur l’emplacement de la place Dauphine actuelle, étaient en grande réputation. Les treillages consistaient habituellement alors, si l’on s’en rapporte aux vignettes des manuscrits, en des bois souples croisés, retenus par des pointes ou des liens d’osier quelquefois entrelacés. La mode des architectures en treillages ne paraît pas remonter au delà du commencement du XVIe siècle. C’était une importation italienne, et non point une des plus heureuses.