Dictionnaire wallon-français (Remacle, 1e éd.)/Amadoulé, Amiloudé, Amilourdé

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chez C. A. Bassompierre (p. 84-85).
Amagni  ►

Amadoulé. Amiloudé. Amilourdé, v. a. Amadouer, amorcer, caresser, flatter, cajoler, flagorner. — Fig. amorcer signifie attirer par des choses flatteuses, qui captivent l’esprit et les sens. Caresser, c’est témoigner par des marques extérieures de satisfaction, un sentiment d’estime, d’amitié, d’amour, ou de tendresse : on embrasse, on serre la main, on obéit à la nature, et quelquefois on l’outrage. Flatter, c’est louer à l’excès. Dire des douceurs, des choses fort obligeantes c’est cajoler. On amorce pour attirer dans le piège. On caresse l’objet que l’on aime ou que l’on feint d’aimer. On flatte pour séduire. On cajole pour plaire ou tromper. On flagorne par bassesse d’âme, et toujours avec des intentions peu louables. Amboiser, ambabouiner, se disent aussi pour amadouer ; mais ces termes sont bas et populaires.