Discussion:L’Âne (Victor Hugo)/Colère de la bête

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Remarque : Dans toutes les sources internet, visiblement copiées les unes sur les autres, on retrouve les mêmes vers estropiés.

« Le long de chaque côté et de chaque vertèbre ». J'ai rétabli « côte ».
« Et jusqu' à Scarron dans son trou de Saint-Cyr; » J'ai rétabli « jusques à ».
« Knox me tirait par ici, Scot me tirait par là; » J'ai rétabli « Knox me tirait par ci »


--Zephyrus 13 septembre 2006 à 06:58 (UTC)