Encyclopédie méthodique/Arts académiques/Equitation/Epaule (cheval)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Index Général A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Panckoucke (1p. 97).

EPAULE, , en termes de manège, fe dit de It partie du train de devant d’un cheval, comprife entre le garot, le poitrail & les cdtes. Un bon che «  val doit Sre’léger des épaules & fujet des hanches. Le coup de lance efi une marque que quelques barbes oC chevaux d*Efpagne & de Turquie ont à répaule. C’eft un figne de bonté. On dit auffi qu*un cheval a les épaules chevillées, quand elles font engourdies Se fans mouvement. H faut avoir rendu les épaules d’un cheval fort fouules, avant que de lui demander des fauts. Lorfqu un cheval ne s*affeoit pas fur les hanches, Se ne pHe pas lés jarrets ^ il s’abandonne trop fur les épaules, & pèfè à la main. Il faut faire enforte que les hanches d*ua cheval foutiennent les épaules & le train de devant^ > pour le rendre léger i la main & le mettre, bien, enfemble. Cheval chargé d*épaules, qui les a groffes y trop charnues & pefantas. On dit qu*uri che* val foijge, lorfqu’il va trop fur les épaules. On afToupUcun cheval qui a les épaules & le cou roides avec uo caveçon à la NeucafUe.