Encyclopédie méthodique/Arts académiques/Equitation/Etroit (cheval)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Index Général A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Panckoucke (1p. 97-98).

ETROIT, en termes de manège, fe dit d’ua cheval qui a les côtes plates, ferrées i ou raccourcies, qui a le flanc retroulTé te ! que celui d’ua lévrier. On l’appelle auffi ejlrac, ou étroit de boyau.* Il travaille & mange peu, parce qu’il a trop d’a^*^ deur. On parle plus élégamment en difant» ce cheval a peu de flanc , qu’en difant qu’il eft étroit de, boyau. Un cheval devient étroit de boyau , lorfqu’il a été furmcné & outré de fatigue. Le vert ed -bon pour les chevaux maigres Ôc étroits de boyau. On dit auflî condu’u'e un cheval étroit , pour dire lui donner peu de terrein , & Tempêcher ^u’il ne marche large. C^uand il a la bouche forte’, il faut le conduire étroit , le foutenir à temps, & lui rendre la main à temps. Cette expreffion eA particulièrement pour les voltes & les demivoltes. Quand Técuyer dit en donnant leçon, large, alors récolter approche le talon de dedans , pour empêcher que le cheval ne ferre trop , & ne s’approche trop du centre de la volte. Quand Técuyer dit étroit , alors l’écolier approche le talon de dehors , pour empêcher le cheval de perdre fon terrain.