Iconologie (Cesare Ripa, 1643)/I/Diuinité

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Ripa - Iconologie - 1643 - p. 54 - divinite.jpg

Divinité. XLV.


CEtte Vierge veſtuë de blanc, qui a du feu ſur la teſte, & en ſes mains deux Globes d’azur, d’où s’euaporent des Flammes, eſt vne Image de la Diuinité.

La blancheur de ſon habillement, ſignifie la pureté de l’Eſſence des trois perſonnes Diuines, objet merueilleux de la ſcience des Theologiens. Ce qui n’eſt pas mal exprimé, ce me ſemble, par les trois Flammes, que l’on a faites égales, pour marquer l’égalité des trois Perſonnes ; ou par vne ſeule Flamme diuiſée en trois, Pour denoter pareillement l’vnité de la Nature, par la diſtinction des meſmes Perſonnes dont nous venons de parler.

De plus, la couleur blanche conuient grandement bien à la Diuinité, pource que les autres couleurs n’y ont point de part ; comme dans les choſes Diuines il n’y entre aucune ſorte de compoſition. Dequoy ſert de preuue la miraculeuſe Transfiguration qui ſe fit ſur la montagne de Tabor, où noſtre Seigneur apparût à ſes Diſciples auec vn habillement plus blanc que la neige.

Quant aux deux Globes enflammez, leur figure ronde eſt vn Symbole de l’Eternité, inſeparable d’auec l’Eſſence Diuine. D’ailleurs, cette Vierge qui s’efforce de les ſouſtenir en ſes deux mains, monſtre que l’homme s’ouure vn chemin à l’Eternité par ſes œuures meritoires, & par le merite de Iesvs-Christ.