Je ne sais plus, je ne veux plus

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
PoésiesA. BoullandTome 2 (p. 179-180).

JE NE SAIS PLUS,
JE NE VEUX PLUS.


Je ne sais plus d’où naissait ma colère ;
Il a parlé… Ses torts sont disparus,
Ses yeux priaient, sa bouche voulait plaire :
Où fuyais-tu, ma timide colère ?
Je ne sais plus.

Je ne veux plus regarder ce que j’aime ;
Dès qu’il sourit, tous mes pleurs sont perdus ;
En vain, par force ou par douceur suprême,

L’amour et lui veulent encor que j’aime ;
Je ne veux plus.

Je ne sais plus le fuir en son absence,
Tous mes serments alors sont superflus.
Sans me trahir, j’ai bravé sa présence ;
Mais sans mourir supporter son absence,
Je ne sais plus !