Mozilla.svg

Chansons et rondes enfantines/L’Alouette et le Pinson

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chansons et rondes enfantines, Texte établi par Jean-Baptiste WeckerlinGarnier (p. 26-27).


L’ALOUETTE ET LE PINSON




\relative c'' { 
<<
\new Staff  {
  \clef treble
  \key g\major
  \time 2/4
  \tempo \markup \fontsize #-1 { Un poco Andantino. } %4.=100
  \override Rest #'style = #'classical
  \autoBeamOff 
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
\partial 4 g8^\p fis | e b' b ais | b4 g8 fis | e b' b ais | \break
b4 b8 b | e e b b | g4 fis8 g  | a g fis g | \break
e4 g8^\mf fis^\markup \fontsize #-1 {REFRAIN} | e e b' b16 c | b8 b fis g | a8. g16 fis8 g | e4  \bar "||" \break
}
\addlyrics {
L’a— lou— ette et le pin— son
Tous deux se sont ma— ri— és_;
Le len— de— main de leur noce
N’a— vaient pas de quoi man— ger.
A— lou— ett’, Ma tour— lou— ri— ret— te,
Mon oi— seau Que tout lui faut_!
}
\new Staff  {
  \clef treble
  \key g\major
  \time 2/4
  \override Rest #'style = #'classical
\partial 4 g8\p fis | e[ <b' g> <b g> <ais fis>] | <b g>4 g8 fis | e[ <b' g> <b g> <ais fis>] | \break
<b g>4 <b g>8 <b g> | <e g,> <e g,> <b fis> <b fis> | g4 fis8 g | a[ g fis g] | \break
e4 g8\mf fis | e e <b' g>[ <b g>16 <c a>] | <b g>8 <b g> fis g | a8.[ g16 fis8 g] | e4  \bar "||" \break
}
\new Staff  {
  \clef bass
  \key g\major
  \time 2/4
  \override Rest #'style = #'classical
\partial 4 r4 | e,8[ b' e, c'] | e,[ b' e, b'] | e,[ b' e, c'] | \break
e,[ b' e, b'] | c c d d | e4 a,8 b | c[ b a b ] | \break
g e r4 | r4 e'8[ e16 dis] | e8 e a, b | c8.[ b16 a8 b] | <g e>4 \bar "||" \break
}
>>
}



Le lendemain de leur noce
N’avaient pas de quoi manger…
Par ici passe un lapin,
Sous son bras tenait un pain :
Alouette, etc.

Par ici passe un lapin,
Sous son bras tenait un pain :
Mais du pain nous avons trop,
C’est de la viand’ qu’il nous faut ;
Alouette, etc.

Mais du pain nous avons trop.
C’est de la viand’ qu’il nous faut.
Par ici passe un corbeau,
Dans son bec tient un gigot :
Alouette, etc.

Par ici passe un corbeau,
Dans son bec tient un gigot :
Mais d’la viand’ nous avons trop,
Et c’est du vin qu’il nous faut :
Alouette, etc.

Mais d’la viand’ nous avons trop,
Et c’est du vin qu’il nous faut.
Par ici passe un’ souris,
À son cou pend un baril :
Alouette, etc.

Par ici passe un’ souris,
À son cou pend un baril :
Mais du vin nous avons trop,
C’est d’la musiq’ qu’il nous faut :
Alouette, etc.


Par ici passe un gros rat,
Un violon tient sous son bras :
« Serviteur, la compagni’ ;
N’y a-t-il pas d’chat par ici ?
Alouette, etc.

« Serviteur, la compagni’,
N’y a-t-il pas d’chat par ici ?
— Entrez donc maître à danser,
Notre chat est au grenier :
Alouette, etc.

Entrez donc, maître à danser,
Notre chat est au grenier. » —
Le chat descend du grenier,
Aval’ le maître à danser :
Alouette, etc.



MM. Durieux et Bruyelle ont donné cette chanson d’après la tradition du Cambrésis :


  L’alouette et les pinsons
 I’ s’en vont se marier, (bis)
I’ n’ont pas d’ pain à manger :
L’alouette,
Lon fa l’alouette,
Les pinsons,
Lon fa la louon.



L’air n’est pas le même que le nôtre, qui est un ancien vaudeville français. On trouve également ce même sujet traité par la muse gasconne :


LOU MARIDATJE DOU PINSAN
La cardino e lou pinsan,
S’en bolen marida douman ;
Qu’en bolen he no béro hesto ;
Mes de pan n’an brico de resto.
Lan liro, etc.

        LE MARIAGE DU PINSON
La chardonnerette et le pinson
    Veulent se marier demain ;
Ils veulent faire une belle fête,
  Mais de pain ils n’ont pas de reste.
  Lan liro, etc.

(Littérature populaire de la Gascogne, par Cénac Moncaut.) Voyez également cette chanson dans les Poésies populaires de la Gascoqne, de J.-F. Blade, vol. III, page 104.