Les Baisers/Les Jaloux trompés

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


LES JALOUX TROMPÉS


 
Aimons nous, ame de ma vie,
Aimons, dans l’âge des amours ;
De la vieillesse et de l’envie
Que nous importent les discours ?

On voit mourir et renaître les jours :
Mais dès que la lumière, hélas ! Nous est ravie,
Songes-y bien, c’est pour toujours.
Jette toi dans mes bras ; je brûle, je t’adore,
Viens,… au desir laissons-nous emporter.
Baisons-nous mille fois et mille fois encore,
Puis encor mille fois… pour ne nous plus quitter !
Soyons fiers, ô Thaïs, du nœud qui nous rassemble ;
Mais confondons si bien tous nos baisers ensemble,
Que les yeux des jaloux ne puissent les compter.